Accueil Monde Proche-Orient

Deux premiers cas de coronavirus détectés à Gaza où le pire est à craindre

La bande sous blocus israélien était jusqu’ici épargnée par la pandémie. L’ONU évoque un possible « gigantesque désastre ».

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 3 min

Ce qui devait arriver arriva : à Gaza, jusqu’ici épargnée par la crise du coronavirus, deux premiers cas ont été annoncés dans la nuit de samedi à dimanche. Il s’agit de deux personnes de 30 et 40 ans qui revenaient du Pakistan et qui avaient passé la frontière avec l’Egypte à Rafah. Dans un état décrit comme stable, elles ont immédiatement été mises en quarantaine à l’hôpital de la ville frontalière. Cette information, crainte mais attendue, nourrit l’anxiété à propos d’un petit territoire (365 km²), très peuplé (2 millions d’habitants), sous blocus israélien depuis 2007 et la prise de pouvoir du mouvement islamiste Hamas.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Dechamps Pascal , dimanche 22 mars 2020, 15:00

    Israël a une chance inespérée d'être empathique. Mr Netanyahu peut choisir : être "Gandhi", tendre la main et servir ou être le Gauleiter du Ghetto palestinien (et regarder les gens mourir de son balcon). La meilleure manière de désarmer les fous-furieux de Hamas est d'aider la population de Gaza.

  • Posté par Lambert Denise, mardi 24 mars 2020, 15:30

    Netanyahu avoir une chance d'être empathique c'est une blague de très mauvais goût. Il a tous les jours l'occasion de [faire] respecter le droit international, rien que ça... S'il fait un jour un geste ce sera pour protéger ses colons et rie n qu'eux (directement ou indirectement), par peur d'une contamination généralisée. Par empathie ha ha ha

  • Posté par Vanden Eynde Luc GME, dimanche 22 mars 2020, 16:19

    On parie ?

  • Posté par Vanden Eynde Luc GME, dimanche 22 mars 2020, 14:29

    Comme en Iran, l'embargo tue. Cherchez les auteurs !

Aussi en Proche-Orient

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs