Accueil Opinions Cartes blanches

Lettre ouverte de deux chirurgiens à Sophie Wilmès sur le coronavirus: «La double peine du personnel hospitalier»

Deux chirurgiens de l’hôpital Saint Pierre à Bruxelles tirent la sonnette d’alarme face au manque d’équipement pour lutter contre le coronavirus.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Madame la Première Ministre,

Vous avez réussi à fédérer une union sacrée politique suffisante pour imposer les mesures sanitaires qui, jusqu’à la découverte de traitements spécifiques, permettront de contenir la vague épidémique de COVID-19. La population Belge vous en a déjà témoigné sa reconnaissance.

L’hôpital a plus que jamais besoin d’un soutien politique déterminé pour affronter cette crise dans des conditions optimales d’efficience et de sécurité.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

34 Commentaires

  • Posté par Marlier Jacques, lundi 23 mars 2020, 18:29

    Je soutiens le personnel soignant et le remercie de tout ce qu'il fait, mais je crois que cette lettre-ci est inopportune. Je ne suis peut-être qu'un niais crédule, mais je crois que (pour le moment en tout cas!) nos ministres sont totalement à l'écoute des médecins et qu'ils font vraiment tout ce qu'ils peuvent. Alors, les gronder pour ne pas fournir suffisamment de masques et de tests en une à deux semaines, alors que la Chine ne fait que commencer à s'ouvrir, qu'il n'y a pratiquement pas de matériel à vendre ailleurs et que des usines belges se reconvertissent en faveur de la lutte contre le Covid 19, cela me paraît à tout le moins léger léger!

  • Posté par roux patricia, lundi 23 mars 2020, 12:15

    Plus que jamais, soulignons et admirons le courage,le dévouement,la solidarité et le respect de tous et toutes face à cette dramatique situation de crise sanitaire. Que nous soyons infirmières,médecins,ouvriérs, techniciennes de surfaces,politiques etc... nous avons toutes et tous une pierre à mettre à l'édifice pour surmonter et gagner cette lutte contre le coronavirus . Que chacun agisse pour le bien des soi,des siens et des autres. L'heure n'est ni à la critique ni aux pensées négatives.

  • Posté par Wagemans Francois, lundi 23 mars 2020, 9:28

    Je trouve dommage en effet que les médias relayent des opinions individuelles toujours négatives alors que nous devrions travailler ensemble vers la solution dans un esprit constructif. Avec leurs titres accrocheurs et fausses nouvelles les médias ont une responsabilité immense pour le moral de la population. Les médecins ont toujours été très ( trop ) critiques vis à vis des Autorités Publiques et cette lettre ouverte en est à nouveau le reflet.

  • Posté par Chatel Marc, lundi 23 mars 2020, 7:22

    Voilà bien une action qui ne sert à rien si ce n'est à ajouter une angoisse supplémentaire inutile. On ne changera pas le passé. Regardons vers le futur et consacront y l'énergie inutilement dépensée en écrivant cette lettre. Je me demande aussi pourquoi le Soir publie une lettre ouverte qui ne représente que ces deux auteurs seulement. Quelle est la légitimité des auteurs et du Soir ?

  • Posté par Stroobants Nathalie, lundi 23 mars 2020, 13:53

    Fantastique ! Ignorons donc le passé et la pandémie terminée on nous réduira encore les budgets en soins de santé et tout recommencera comme avant, jusqu'à la prochaine crise ou là il sera trop tard.

Plus de commentaires

Aussi en Cartes blanches

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs