Activités extrascolaires: «La vie nécessite des limites aux envies d’activités extrascolaires»
Comme dans beaucoup de familles, la rentrée chez Xavier et Valérie, c’est un chamboulement total du rythme de vie.
Bianca Debaets aimerait voir les «
rues scolaires
» devenir la norme.
Photo d’illustration.
Françoise Bertieaux, MR.
JULIE JOIE BENEVOLE A L ECOLE PRIMAIRE SAINT ANDRE
10735164-017
©Coralie Cardon
Marie-Julie Loppe, directrice de la nouvelle école secondaire à Villers-la-Ville.
Dans ces formes de pédagogies «
alternatives
», les enfants sont plus autonomes et travaillent davantage par projets.
De nombreuses communes bruxelloises se penchent sur la mobilité aux abords des écoles.
La ministre de l’Education Marie-Martine Schyns livre en primeur son plan contre la pénurie.
M-M Schyns (2)
Dans sa classe de maternelle, Marylène Bolle choisit chaque semaine deux compétences qu’elle enseigne à tous ses élèves simultanément, pendant cinq jours d’affilée.
Les technologies informatiques récentes ont encore dui mal à trouver leur place dans de nombreuses écoles.
Pour le MR, dans l’opposition mais dont le gouvernement
de la Fédération a besoin pour faire l’appoint de la majorité
des deux tiers, «
pas question
de créer le mastodonte dont rêve le PS. Et pas question de laisser l’enseignement supérieur 
en dehors de cette nouvelle structure
», comme le dit
Françoise Bertieaux, cheffe du groupe à la Fédération Wallonie-Bruxelles.