Les Belges entament leur deuxième semaine de confinement: «Restez chez vous» malgré le soleil

Les Belges entament leur deuxième semaine de confinement: «Restez chez vous» malgré le soleil

Le soleil sera généreux ce lundi pour commencer la semaine avec un ciel dégagé sur l’ensemble du pays. Les températures oscilleront entre 4 et 12 degrés. Malgré le beau temps, les mesures de confinement restent d’application et il est recommandé à la population de limiter ses déplacements à ce qui est essentiel.

Le message est répété chaque jour par les autorités et le Centre national de crise : « Restez chez vous ». C’est la seule manière efficace d’éviter que le coronavirus ne se propage.

Voici un rappel des consignes.

Les déplacements limités

Les citoyens sont tenus de rester chez eux afin d’éviter un maximum de contact en dehors de leur famille proche sauf pour se rendre au travail, sauf pour les déplacements indispensables (aller chez le médecin, au magasin d’alimentation, à la poste, à la banque, à la pharmacie, pour prendre de l’essence ou aider des personnes dans le besoin).

Les activités

L’activité physique en plein air est autorisée, elle est même recommandée mais dans l’environnement proche de son domicile. Elle peut s’exercer avec les membres de la famille vivant sous le même toit et un ami. Il est important de conserver une distance raisonnable entre les individus.

Les rassemblements ne sont pas permis.

Prendre un transport en commun ou sa voiture pour aller se promener n’est donc pas autorisé.

Le travail

Les entreprises – quelle que soit leur taille – sont tenues d’organiser le télétravail pour toute fonction où c’est possible sans exception.

Pour celles pour qui cette organisation n’est pas possible, le respect de la distanciation sociale sera scrupuleusement respecté. Cette règle est d’application à la fois dans l’exercice du travail et dans le transport organisé par l’employeur. S’il est impossible pour des entreprises de respecter ces obligations, elles doivent fermer.

Ces dispositions ne sont pas d’application pour les secteurs cruciaux et services essentiels. Ces derniers devront toutefois veiller à respecter dans la mesure du possible les règles de distanciation sociale.

Les magasins

Les magasins et commerces non essentiels restent fermés à l’exception des magasins alimentaires, des pharmacies, des magasins d’alimentation pour animaux et les libraires.

Par ailleurs, l’accès aux grandes surfaces est limité à un nombre précis de clients (1 personne par 10m² et une présence de 30 minutes maximum).

Les magasins de nuit peuvent rester ouverts jusqu’à 22 heures en respectant les consignes en termes de distanciation sociale.

En ce qui concerne les coiffeurs, un client par salon est autorisé.

Les marchés de plein air sont fermés. Les échoppes de nourriture sont autorisées uniquement où elles sont indispensables.

Les transports

Les transports en commun sont toujours accessibles. La SNCB a toutefois revu son offre de trains à la baisse.

La Stib a diminué son offre de transport. Tout le réseau reste exploité, mais à fréquence réduite. Cette mesure répond à la volonté de limiter les déplacements non essentiels et permet au personnel de conduite de concentrer ses efforts pour répondre aux besoins prioritaires. Pour garantir une distance physique suffisante, la Stib limite le nombre de passagers dans ses véhicules et demande à ses usagers de ne pas s’asseoir les uns contre les autres et de garder suffisamment d’écart entre deux personnes. (1,5m). Une attention particulière est donnée aux périodes durant lesquelles s’effectue la majorité des trajets domicile-travail ainsi qu’aux lignes desservant les hôpitaux et lieux de soin. Les lignes Noctis ne circulent plus le vendredi et samedi soir.

Les bus wallons - à l’exception de ceux circulant dans le Brabant wallon - passeront, dès cette semaine et jusqu’au 18 avril, en horaires de vacances. Parallèlement, les lignes vers les hôpitaux seront renforcées «dans la mesure du possible», indiquele ministre wallon de la Mobilité, Philippe Henry (Ecolo). «Le TEC va adapter son offre de transport afin de garantir le meilleur service possible envers les usagers, tout en tenant compte de la disponibilité des collaborateurs», a-t-il précisé.

Cette mesure sera d’application dès mercredi dans les zones de Charleroi, de Namur-Luxembourg et du Hainaut. Dans la zone Liège-Verviers, elle entrera en vigueur jeudi. La direction territoriale du Brabant Wallon a quant à elle décidé, à ce stade, de maintenir son offre de transport sur base de la période scolaire.

Les lignes transfrontalières vers la France, l’Allemagne et le Grand-Duché du Luxembourg restent également desservies, au contraire de celles vers les Pays-Bas.

Par ailleurs, afin de permettre au personnel soignant de rejoindre son lieu de travail, les lignes vers les hôpitaux seront renforcées, dans la mesure du possible. Certaines lignes plus fréquentées seront également dédoublées.

Enfin, le TEC a renforcé les règles de distanciation sociale, avec un maximum de 5 passagers maximum pour un bus standard , de 12 passagers maximum pour un bus articulé et de 15 passagers maximum pour un tram.

Les voyages

Les voyages en dehors de la Belgique qui ne sont pas considérés comme indispensables seront interdits jusqu’au 5 avril. Pour les Belges qui toutefois doivent absolument se rendre à l’étranger, consulter les recommandations émises par les pays. Les avis de voyage sont continuellement mis à jour par pays en fonction de l’évolution de la situation sur le site des Affaires étrangères.

Les Belges à l’étranger

Le ministre des Affaires étrangères recommande également à tous les Belges qui se trouvent à l’étranger de suivre scrupuleusement les instructions des autorités locales. Les personnes qui résident de façon permanente à l’étranger doivent elles-mêmes estimer si le fait de rester sur place constitue la meilleure option.

« Si vous constatez que les frontières du pays dans lequel vous séjournez sont effectivement fermées et que même les voyages pour rentrer chez vous ne sont plus possibles, nous ne pouvons que vous conseiller de rester où vous êtes. Assurez-vous d’avoir un logement et essayez via des contacts en Belgique d’assurer votre assistance, notamment avec votre banque ou des bureaux de change (Western Union), votre médecin (médicaments), vos familles et amis. Dans les circonstances actuelles, qui sont sans précédent, les moyens d’action des Ambassades belges sont limités », explique sur son site le ministère des Affaires Étrangères.​

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous