Coronavirus: Anderlecht va mettre une grande partie de ses salariés en chômage économique et demande un effort aux joueurs

photo news
photo news

Le RSC Anderlecht va placer à partir de mardi une grande partie de ses salariés en chômage économique, tandis que les joueurs et la direction « consentiront un effort proportionnel et donc considérable pour réduire les coûts » à la suite de la pandémie de coronavirus, a indiqué le club bruxellois lundi.

« La crise du virus corona a un impact sans précédent sur nos vies. Le RSC Anderlecht n’échappe pas aux conséquences de la pandémie », indique le Sporting dans un communiqué. « Notre club se voit contraint, en raison de la grande incertitude entourant ses revenus, de limiter son fonctionnement normal aussi longtemps que les mesures gouvernementales empêcheront un fonctionnement normal, de limiter les dépenses autant que possible et d’exiger beaucoup de flexibilité et d’efforts de la part de tous ses employés. Le Royal Sporting Club Anderlecht a choisi de consentir ces efforts dans la solidarité. Concrètement, à partir de ce mardi 24 mars, une grande partie des salariés sera placée en chômage économique. Les coûts des prestataires de services et des fournisseurs seront réduits au strict minimum. Les joueurs et la direction consentiront un effort proportionnel et donc considérable pour réduire les coûts. Un accord sera conclu dans les prochains jours. Le RSC Anderlecht a déjà dû faire face à de nombreux défis tout au long de sa riche histoire. Nous surmonterons également cette crise tous ensemble ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous