Accueil Opinions Chroniques

Donald Trump, la faute aux médias?

Le milliardaire Donald Trump s’en prend aux médias lors de ses meetings.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Lors de sa stupéfiante campagne, Donald Trump n’a pas raté une occasion de s’en prendre à des médias qui, pourtant, ont bâti sa notoriété et contribué à sa fortune. Impérial, le milliardaire new-yorkais a parqué les reporters dans un coin de ses meetings et son service d’ordre veille, par la force s’il le faut, à ce qu’aucun d’entre eux ne sorte des rangs. Il a éjecté d’une de ses conférences de presse Jorge Ramos, l’un des journalistes hispaniques les plus influents du pays, et traité de « bimbo » Megin Kelly, une présentatrice vedette de la chaîne conservatrice Fox News. Et il a même menacé, une fois au pouvoir, de durcir les lois sur la diffamation et d’en user sans retenue contre les journalistes.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Chroniques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs