Coronavirus - Environ 70% des chantiers de Besix à l'arrêt en raison du coronavirus

La situation diffère de chantier en chantier et de filiale en filiale, qui sont nombreuses au sein du groupe, ajoute-t-on chez Besix.

Les chantiers les plus importants sont mis à l'arrêt en raison du nombre de travailleurs qu'ils requièrent et de l'impossibilité de respecter les mesures de distanciation sociale demandées par le gouvernement fédéral. A l'image de celui du siège de la banque BNP Paribas Fortis à Bruxelles, où 300 personnes sont actives, illustre l'entreprise. Là où c'est possible par contre, comme les travaux d'asphaltage ou d'égouttage, les opérations se poursuivent. Soit environ 30% de l'ensemble des chantiers.

Le groupe envisage de faire appel au chômage économique mais la mesure n'est toutefois pas encore à l'ordre du jour avant la fin du mois. Elle pourrait changer d'avis au début du mois d'avril en fonction de l'évolution de la situation. Dans l'intervalle, les salaires sont payés normalement, même pour les ouvriers des chantiers suspendus. Et Besix tente un maximum de recourir au télétravail.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous