Accueil Opinions Cartes blanches

Suivi ou tutelle sur les écoles en difficultés ?

Dans son décret « fourre-tout », Joëlle Milquet, la ministre de l’Education, prévoit de faire accompagner par l’administration les écoles aux performances trop faibles. Le projet suscite le débat. L’avis du mouvement pédagogique Changements pour l’égalité.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Au front des classes, l’urgence est totale : pouvons-nous convenir d’une trêve et d’une alliance au profit des enfants et des enseignants aujourd’hui maltraités par l’école ?

Que peut-on attendre des articles de ce décret et comment les enseignants et les écoles peuvent-ils les prendre : que peuvent-ils en faire ? Cette question était en débat dans ce journal il y a peu.

Voici notre vision.

Nier qu’il y ait aujourd’hui des écoles en difficultés serait grotesque mais des écoles en difficultés, c’est quoi ? Des écoles où les conditions ne sont pas / plus réunies pour enseigner et pour apprendre, ou alors où on apprend si peu…

Peut-on fermer les yeux et les laisser continuer comme ça ?

Non !

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cartes blanches

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs