Wall Street ouvre dans le rouge malgré les nouvelles annonces de la Fed

Vers 13H45 GMT, son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average, chutait de 2,88%, à 18.621,50 points. Le Nasdaq perdait 1,84%, à 6.753,09 points, et l'indice élargi S&P 500 2,96%, à 2.236,79 points.

Wall Street avait achevé vendredi sa pire semaine depuis la crise financière de 2008, les milliards mis sur la table par les autorités ne parvenant pas à rassurer les investisseurs: le Dow Jones avait accusé une chute hebdomadaire de 17,3% et le Nasdaq de 12,6%.

Les indices repartaient à la baisse lundi en début de séance alors même que la Fed a annoncé ne plus fixer de limites à ses achats de bons du Trésor et de titres hypothécaires.

La banque centrale américaine a également lancé un nouveau programme de 300 milliards de dollars d'aides pour "soutenir le flux de crédit aux employeurs, aux consommateurs et aux entreprises".

Selon Patrick O'Hare, de Briefing, si "les acteurs du marché ont été satisfaits des mesures proactives de la Fed, l'absence d'un plan pour stimuler l'économie continue d'être un frein".

Démocrates et Républicains n'ont en effet pas réussi à s'accorder dimanche au Sénat sur un plan de relance de l'économie américaine. Cet échec avait d'ailleurs fait nettement plonger les contrats à terme de la place new-yorkaise dans la nuit de dimanche à lundi.

Le secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin, a imploré lundi le Congrès d'approuver au plus vite ce texte. M. Mnuchin a assuré qu'il allait bénéficier aux travailleurs et ne comprenait pas de "plan de sauvetage" pour des entreprises telles que les compagnies aériennes.

"Plus le débat fait rage au Congrès, plus l'enthousiasme pour les actions de la Fed va se dissiper rapidement", estime M. O'Hare.

Sur le marché obligataire, le taux à 10 ans sur la dette américaine était en recul, s'établissant à 0,779% contre 0,854% à la dernière clôture.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous