Accueil Société

Coronavirus: les 5 infos dispensables (ou pas) de ce lundi

Du gel, des chiffres linguistiques, des collègues malades et un peu de salive ont fait de ce lundi une journée peu ordinaire.

Journaliste, webmaster & product owner Temps de lecture: 2 min

1. Le chiffre du jour

6 millions? 5 millions? 0? Difficile de parler d’un chiffre, alors qu’il y en a plusieurs, selon le côté de la barrière linguistique où l’on se place. Côté wallon, ce matin, on comptait sur six millions de masques commandés pour le pays dont 2,2 millions pour la Wallonie. Côté flamand, on dénombrait cinq millions de masques, dont 92% pour la Flandre et 8% pour Bruxelles. L’addition vire à la soustraction: 2,2 millions moins 2,2 millions = zéro ?

À lire aussi Coronavirus: 6 millions de masques sont arrivés, les chiffres wallons et flamands ne correspondent pas

2. L’image du jour

Darius Rochebin, présentateur du JT de la télévision suisse romande, partage ce dessin, pile dans l’actualité quand les opinions d’experts divergent.

3. La citation du jour

“Émotionnellement, c’est très marquant quand le patient que tu prends en charge est en fait ton collègue” , témoigne Alexandre Ghuysen, chef de service associé aux Urgences du CHU de Liège.

À lire aussi Carnet de bord d’un urgentiste: «C’est très marquant quand ton patient est aussi ton collègue»

4. La bonne nouvelle du jour

Outre bien sûr la légère inflexion du nombre de nouvelles contamiations et de nouvelles hospitalisations en Belgique, c’est le gel désinfectant produit en Belgique. La Raffinerie Tirlemontoise qui produit du sucre à plein régime (deux fois plus que d’habitude) apporte ses moyens contre le coronavirus: “Dès ce lundi matin, nous allons produire du gel désinfectant à partir d’éthanol de blé et de betterave. Les premiers 2.000 litres seront mis en bouteille en fin de journée” , rapporte la Raffinerie Tirlemontoise.

À lire aussi La Raffinerie Tirlemontoise fabrique désormais gratuitement du gel désinfectant (vidéo)

5. Le détournement du jour: au rayon frais

On peut se barricader derrière les gestes barrière, le cerveau reptilien de l’homme conserve de vieux réflexes.

ffa2345d978c15aaffc74529fe9cd00cfee28d5c.gifv

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko