Coronavirus: l’Allemagne va prendre en charge des malades d’Italie

Coronavirus: l’Allemagne va prendre en charge des malades d’Italie
Photo News

Six malades infectés par le nouveau coronavirus en Italie vont être pris en charge dans des hôpitaux allemands, a annoncé lundi le dirigeant de la région de Saxe alors que l’Allemagne accueille déjà des malades venus de France.

« C’est, je crois, un signe très, très important que nous nous soutenons et que nous aidons aussi les autres quand nous pouvons le faire », a indiqué le ministre-président de Saxe, Michael Kretschmer, lors d’un briefing à la presse.

Ces six patients dont l’état n’a pas été précisé vont être transportés par avion vers des établissements hospitaliers de Dresde et de Leipzig, les deux villes les plus importantes de cet Etat régional de l’ex-RDA.

M. Kretschmer a précisé qu’il répondait à une demande du gouvernement italien. « Nous avons discuté avec des médecins qui nous ont dit qu’ils avaient les capacités » de prendre en charge ces patients alors que le nombre de morts a dépassé les 6.000 en Italie.

Le dirigeant conservateur n’a pas précisé quand ces malades arriveraient en Allemagne.

Durant le week-end, trois autres régions allemandes, proches de la frontière française, avaient annoncé la prise en charge de malades infectés en France, notamment dans le Grand Est, particulièrement frappé par la pandémie.

Sur le même sujet
Patient
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • PHOTONEWS_10845407-001 (1)

    Par Belga

    Europe

    La COP26 de Glasgow repoussée à novembre 2021

  • Dominic Cummings sous les flashs des journalistes à son arrivée à son domicile à Londres
: la pression monte sur le conseiller de Boris Johnson.

    Par Marion L'Hour

    Europe

    Royaume-Uni: la pression monte sur le bras droit de Boris Johnson

  • Le président Recep Tayyip Erdogan sur le site de construction d’un hôpital contre le Covid-19, le 9 mai dernier à Istanbul.

    Par Anne Andlauer

    Europe

    Turquie: pas de répit pour les opposants au président Erdogan

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous