Accueil Culture Livres

Le MAD donne carte blanche à la poétesse Jeanne Rahier

Nous avons proposé à une série d’artistes de réaliser « quelque chose » à publier dans le MAD. Nous sommes allés les chercher d’abord dans ces événements qui devaient se dérouler ces jours-ci et qui ont dû être annulés ou reportés.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 7 min

Ce mercredi 25 mars 2020 devait avoir lieu dans le cadre d’un festival « Corps de textes », organisé par le Théâtre de Liège, la lecture par Patrick Leboutte de plusieurs poèmes repris dans le récent ouvrage Tout Eddy est dit de Jeanne Rahier (1896-1981).

Née au Val Saint-Lambert, cette autodidacte passe toute sa vie à Seraing. Après des études moyennes, elle épouse Joseph Davin, un tapissier garnisseur. De cette union naît une fille qui malheureusement décède en 1932. Jusqu’en 1965, Jeanne Rahier s’occupe de la gestion administrative du petit atelier familial. Cette année-là, la disparition de Joseph la plonge dans un profond désarroi. Déprimée, elle se rattache à l’écriture qui au fond l’a toujours attirée. Le temps est venu de rédiger ses premiers textes en wallon puis en français.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs