Coronavirus - Le groupe Ryanair s'attend à n'opérer de vols ni en avril ni en mai

Dans toute l'Europe, les gouvernements ont imposé des restrictions sans précédent à la circulation des citoyens. Cela a touché en particulier le secteur aéronautique avec un ciel européen qui s'est peu à peu fermé à tous, sauf à un nombre infime de vols de rapatriement, rappelle-t-il.

Le groupe Ryanair, qui inclut la compagnie à bas coûts du même nom ainsi que Buzz, Lauda et Malta Air emploie 18.000 personnes. Il s'attend à ce que la plupart de ses avions soient cloués au sol dès ce mardi. Il a néanmoins proposé ses services à l'ensemble des gouvernements européens pour assurer des vols de rapatriement et des vols essentiels à la circulation de médicaments vitaux, d'équipements de protection individuelle et, si nécessaire, de denrées alimentaires d'urgence.

Les passagers dont le vol a été annulé dans les semaines à venir seront contactés par courriel dans les quinze jours. Le groupe demande en outre de la patience aux clients car, pour respecter une certaine distanciation sociale, il a dû réduire de 50% le nombre de travailleurs présents dans les services administratifs. Ceux-ci se concentreront d'abord sur les vols de rapatriement. Les voyageurs sont dès lors invités à ne pas contacter les différentes compagnies par téléphone.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous