Accueil Sports Football Football belge Division 1A

Nouvelle offensive pour une D1 à 20

Le front des partisans d’un football professionnel regroupé en une série veut profiter de l’arrêt des compétitions pour forcer une réforme du championnat en deux ans. Tout en ne touchant pas au système des playoffs, pilier des droits TV.

Article réservé aux abonnés
Chef de service adjoint Sports et chef de la cellule foot Temps de lecture: 5 min

À défaut d’imagination, les partisans d’un remodelage du paysage du football professionnel ont de la suite dans les idées. Sur le principe même de l’insolvabilité d’un modèle économico-sportif à 24 clubs pros, il ne se trouve personne ou presque pour s’opposer à ce point de vue. L’argumentaire, parfaitement rodé, s’appuie sur plusieurs études universitaires pour démontrer que, dans sa configuration, la Belgique n’a une capacité d’entretien que de 16 à 18 clubs, au maximum. Tant au niveau de ses diverses concentrations de population que de la vigueur de ses pôles d’activité économique. C’est dire si, en s’accordant généralement sur le chiffre de vingt clubs, les décideurs du football belge savent qu’ils se cachent déjà une partie de la vérité.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Division 1A

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs