Coronavirus - Pour l'Union wallonne des Entreprises, la récession est "inévitable"

Plus inquiétant encore, 73% des entreprises et 87% des indépendants sont confrontés à des problèmes de trésorerie tandis que 42% des entreprises et 57% des indépendants interrogés signalent déjà des soucis de solvabilité, a souligné l'UWE.

Sans surprise, les embauches font également grise mine, avec 37% des entrepreneurs estimant que leurs effectifs vont diminuer dans les mois à venir, seuls 11% comptant au contraire engager.

Quant aux retombées sur le PIB wallon, elles sont à ce stade difficiles à estimer, a ajouté la fédération patronale. Dans un scénario optimiste, dans lequel le confinement ne dépasserait pas deux mois, la croissance pourrait s'établir entre -1 et -3% pour l'année 2020. En cas de confinement plus long, elle pourrait varier entre -3 et -5%.

"Les résultats de notre enquête montrent que nos entreprises sont extrêmement pessimistes. La priorité, aujourd'hui, c'est évidemment la santé des citoyens. Mais ensuite, les réponses des autorités devront être à la hauteur, au risque de voir un cataclysme économique succéder à la crise sanitaire", a résumé Olivier de Wasseige, l'administrateur délégué de l'UWE.

"Outre la politique de soutien actuellement menée, la Wallonie aura besoin d'une vraie politique de relance dotée de moyens conséquents", a-t-il ajouté.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous