Le Portugal dégage un excédent budgétaire de 0,2% du PIB en 2019

Cet excédent est le premier depuis l'avènement de la démocratie en 1974 et dépasse les attentes du gouvernement socialiste, qui tablait pour l'an dernier sur un déficit public de 0,1% du PIB, après un déséquilibre de 0,4% en 2018.

Pour 2020, l'exécutif prévoyait jusqu'ici un excédent de 0,2% du PIB, mais cet objectif semble compromis par les efforts mis en œuvre par les autorités pour contenir l'épidémie provoquée par le nouveau coronavirus.

La dette publique du Portugal s'est réduite en 2019 à 114,9% du PIB, contre 117,7% l'année précédente, a également annoncé l'Ine dans un communiqué.

Au plus fort de la crise financière, le déficit portugais a atteint 11,4% du PIB en 2010 et la dette a atteint 132,9% du PIB en 2014.

Le Premier ministre portugais, Antonio Costa, a été reconduit en octobre dernier en faisant campagne sur son bon bilan économique après la cure de rigueur budgétaire appliquée par la droite après le sauvetage financier du pays par l'Union européenne (UE) et le Fonds monétaire international en 2011. Le pays est sorti en 2014 de ce plan d'aide de 78 milliards d'euros.

Avec son ministre des Finances Mario Centeno, devenu président de l'Eurogroupe, M. Costa est parvenu à relancer le pouvoir d'achat des familles tout en profitant d'une conjoncture favorable pour continuer à redresser les comptes publics.

M. Centeno a reconnu cette semaine que le budget de l'Etat pour 2020 serait sans doute amendé pour tenir compte du coût financier des mesures prises pour faire face à l'épidémie de Covid-19 et d'une révision en baisse des prévisions de croissance économique.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous