Coronavirus - La confiance des chefs d'entreprise n'a jamais connu une baisse aussi importante en mars

Tous les secteurs d'activité sont concernés, les services aux entreprises payant le plus lourd tribut. Le plus fort repli mensuel jamais observé y est surtout imputable à une dégradation massive des prévisions relatives à l'activité propre des entreprises interrogées et à la demande générale du marché.

Dans le commerce, également lourdement impacté à l'exception de celui de produits alimentaires, la chute de la confiance est attribuable à des prévisions plus négatives en matière de demande et d'emploi.

Dans l'industrie manufacturière, les chefs d'entreprise sont particulièrement pessimistes en ce qui concerne l'évolution attendue de la demande et, dans une moindre mesure, de l'emploi, note la BNB. Ces perspectives négatives sont toutefois tempérées par une appréciation nettement plus optimiste du niveau des stocks.

C'est par contre dans la construction que le climat des affaires s'est le moins détérioré. Les prévisions de demande y sont toutefois aussi en baisse, de même que l'évolution récente du carnet de commandes.

Davantage que l'appréciation de la situation courante, ce sont surtout les perspectives d'activité, de demande et d'emploi qui sont très nettement revues à la baisse, résume la BNB.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous