Coronavirus: les Fablabs wallons développent des prototypes pour aider les hôpitaux

Coronavirus: les Fablabs wallons développent des prototypes pour aider les hôpitaux

Les laboratoires de fabrication numérique et de prototypage (Fablabs) wallons se mobilisent face au covid-19. Un prototype de respirateur sera présenté jeudi par le Makilab de Louvain-la-Neuve et un autre type de pousse seringue (PSE) est en cours de développement au Trakk, le hub créatif de Namur, ont annoncé mercredi leurs représentants.

A Louvain-la-Neuve, le respirateur « Breath4Life » est développé avec le soutien de l’UCL et est en test depuis plusieurs jours déjà. Sa présentation à la presse jeudi marquera une nouvelle étape vers une éventuelle production à plus grande échelle, avec l’appui d’autres entreprises.

Un prototype fonctionnel à moindre coût

Du côté de Namur, c’est sur le développement d’un pousse seringue que les équipes du Trakk se sont concentrées. Ce dispositif électro-mécanique sert à presser une seringue classique à une vitesse très précise pour injecter la bonne dose de médicaments.

« A moyen terme, les hôpitaux vont en manquer selon les médecins », pointe le hub créatif namurois. « Un patient atteint du Covid-19 a besoin d’au moins six PSE en continu. On a aujourd’hui un ratio nombre de PSE/nombre de respirateurs qui est de l’ordre de trois ou quatre. Il en manque donc deux à trois par respirateur. Sachant qu’il existe 1.900 lits de soins intensifs en Belgique et que 760 supplémentaires sont en phase d’ouverture, il manquera a minima 3.000 PSE. »

L’objectif des développeurs namurois est de mettre au point un prototype fonctionnel à moindre coût d’ici la fin de la semaine, afin de le mettre à disposition en open-source. « Certaines petites et moyennes entreprises se sont déjà fait connaître afin de témoigner leur intérêt pour produire l’appareil une fois le prototype abouti », ont-ils expliqué. « Toutefois, si le projet avance bien, il est encore difficile de savoir s’il débouchera sur une avancée réelle dans le secteur. »

Pour avancer dans leurs projets en respectant les consignes de distanciation sociale, les Fablabs utilisent notamment le réseau social Slack, qui permet de gérer des projets en ligne.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous