Coronavirus - Solidaris réclame des mesures pour protéger les travailleurs malades

Solidaris salue les mesures prises pour soutenir le pouvoir d'achat des travailleurs mis en chômage temporaire à cause de la crise sanitaire, comme l'indemnité portée à 70% du salaire et la prime de 5 euros par jour. Mais la mutualité souligne également les difficultés de ceux qui tombent malades.

Pour les travailleurs qui tombent malades dans la période du 13 mars au 5 avril 2020, ou plus longtemps si les mesures de confinement sont prolongées, Solidaris propose d'aligner l'allocation d'incapacité de travail sur les allocations de chômage temporaire majorées, soit actuellement 70% du salaire brut, et de prévoir des minima dès le premier jour d'incapacité de travail.

Selon la mutualité, il faut également assimiler les périodes de chômage temporaire et de maladie à des périodes de travail, en vue de la prolongation du congé postnatal. Les travailleurs malades doivent aussi bénéficier des mêmes facilités pour le paiement de leurs factures d'eau et d'énergie, de leurs impôts ou et leur crédit hypothécaire, poursuit Solidaris.

"Il est urgent de prendre des mesures, sinon ce sera la double peine pour cette population particulièrement fragilisée par la crise sanitaire", ajoute le secrétaire général Jean-Pascal Labille.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous