Accueil Opinions Chroniques

Coronavirus: dire tristement la vérité triste

Dans le contexte de la pandémie, nous avons plus que jamais besoin d’une presse libre et indépendante. Celle qui informe sans alarmer ni rassurer, qui assume son rôle de « chien de garde ».

Article réservé aux abonnés
Chroniqueur Temps de lecture: 5 min

La pandémie de coronavirus a démontré de manière éclatante la nécessité d’une information fiable, indépendante et immédiate. « La politique d’opacité initiale de Pékin a beaucoup contribué à la diffusion de la pandémie », rappelle l’ex-ambassadeur de France, Michel Duclos, dans une note de l’Institut Montaigne. C’est en se souvenant de cet épisode funeste qu’il faut accueillir aujourd’hui avec prudence les communiqués officiels chinois, d’autant plus que le régime a décidé d’expulser 13 correspondants de grands journaux américains, qui couvraient l’épidémie sur le terrain.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Poullet Albert, vendredi 24 avril 2020, 12:38

    Je soutiens le journaliste de Kairos, Alexandre Penasse à qui on empêche de se rendre à la conférence de presse du gouvernement d'aujourd'huis !!!

  • Posté par Marlier Jacques, vendredi 27 mars 2020, 10:54

    D'accord avec vous quand vous dites "Le GOUVERNEMENT doit assurer et non rassurer". De même, les JOURNALISTES doivent informer objectivement plutôt que rassurer. Mais pour informer, il faut parler/écrire CLAIREMENT à TOUS les lecteurs ou auditeurs. Dès lors, évitez le "franglais"! Pitié! Vos lecteurs/auditeurs sont de cultures et d'instructions différentes. PITIE! TRADUISEZ! Imparfaitement, s'il le faut... mais le mieux possible, quand même. Traduisez les IDEES et non pas les mots. Exemples: Remplacez «risk management group» par «groupe/équipe de gestion des risques» , "tracking des patients" par "pistage/recherche des contacts", "distanciation sociale" par "distance de sécurité". Relisez-vous! Avez-vous des chances d'être compris de TOUS? Ne vous adressez pas qu'aux érudits, aux élites, aux initiés. Parlez en termes simples, au risque parfois d'être une peu simplistes.

  • Posté par Boselli Paolo, jeudi 26 mars 2020, 13:58

    Comment verriez-vous, dans cet élan là, de proposer à nouveau, que chaque message, article et reportage mette à disposition des récepteurs les sources qui ont été utilisées pour établir tel texte, telle synthèse, tel reportage?

  • Posté par Vanhaelen Christine, jeudi 26 mars 2020, 12:51

    Rien à ajouter... Tout est dit.

Aussi en Chroniques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs