Coronavirus - Une solution de vidéo-consultation mise gratuitement à disposition de tous les médecins

La consultation vidéo permet, outre le fait de "voir" le patient, d'éviter que celui-ci ne doive se rendre physiquement dans une salle d'attente et d'encourir un risque d'infection, appuie Doctena, entreprise basée au Luxembourg. Cela protège encore plus le corps médical qui a déjà connu un nombre trop important d'infections, pointe-t-elle.

Le module proposé est compatible avec tous les cabinets et toutes les spécialités, sans devoir remettre en question les outils déjà en place, assure la plateforme.

En cas de prise de rendez-vous en ligne, le patient recevra un courriel de confirmation contenant un lien sécurisé vers un canal vidéo crypté qui sera uniquement accessible par le patient et le médecin à l'heure convenue via n'importe quel appareil avec caméra.

Dans le cadre de la crise sanitaire du Covid-19, l'Inami a décidé d'accorder le remboursement pour le patient des téléconsultations, rappelle encore l'entreprise luxembourgeoise. Elle espère qu'un grand nombre de médecins pourront proposer des créneaux de téléconsultation dans les jours à venir grâce au soutien de Proximus.

La téléconsultation nécessite en effet beaucoup de bande passante. L'opérateur belge assure prendre les mesures nécessaires afin de garantir la continuité du service pour la connexion internet des professionnels de la santé.

Doctena et Proximus prendront intégralement à leur charge les coûts d'activation et de gestion de ce service de téléconsultation, qui sera gratuit jusqu'à la fin avril. L'opérateur mobilisera des techniciens afin de soutenir la logistique et d'accroitre les capacités d'activation du service.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • d-20200122-3YF45A 2020-01-22 17:47:41

    Par Marie-Eve Rebts

    Immo

    Charleroi: une lente remontée pour la Ville Basse

  • Sa plateforme de livraison à domicile a permis à Uber de sauver les meubles mais pas les emplois
: 6700 sont passés à la trappe. © Photo News / Gregory Van Gansen.

    La tech’ a licencié près de 77.000 personnes dans le monde

  • © Dominique Duchesnes.

    Par Cécile Danjou

    Finances

    Les vacances en camping-car, un choix rentable?

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous