Coronavirus en Belgique : «Le pic peut être atteint début avril»

Coronavirus en Belgique : «Le pic peut être atteint début avril»
Reuters

L’épidémie de Covid-19 est toujours dans sa phase ascendante en Belgique, a souligné lors du point presse quotidien le virologue Emmanuel André, porte-parole interfédéral de la lutte contre le coronavirus. Selon les scénarios suivis et «en tenant compte de la mobilisation de toute la population pour respecter les mesures», le pic est attendu «dans les prochaines semaines», vers le début du mois d’avril.

Steven Van Gucht, porte-parole interfédéral du comité Covid-19 a précisé lors du point presse journalier du SPF Santé publique et du Centre de que crise que « les modèles que nous suivons prédisent qu’on peut atteindre un pic quelque part début avril. Mais cette estimation part de l’hypothèse que chaque personne a réduit ses contacts avec les autres de 50% depuis l’application des mesures de confinement, ce dont nous ne pouvons pas être certains. Si la réduction de contact avec les gens dépasse les 50%, le pic se produira plus tôt, et l’épidémie sera plus courte. Si c’est moins de 50%, le pic viendra plus tard et l’épidémie durera plus longtemps. Il faut aussi être conscient que quand on atteint le pic, on n’est qu’à la moitié de l’épidémie. Il y aura encore une série de semaines difficiles par la suite ».

Les porte-paroles interfédéraux insistent donc fortement ce jeudi sur le respect des mesures de confinement, qui permettront de raccourcir cette période de crise. « Il y a une règle simple : si les mesures sont à moitié appliquées, le temps nécessaire pour qu’elles aient un effet sera deux fois plus long. Donc c’est extrêmement important que chacun applique les mesures de façon solidaire, pour rendre la durée des mesures plus courtes ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous