Coronavirus - Hausse du trafic de marchandises dans les ports

L'agence et le cabinet de la ministre flamande de la Mobilité Lydia Peeters se sont réunis mercredi digitalement avec les directions des ports d'Anvers et de Zeebrugge notamment.

Ils ont souligné l'importance de maintenir ouvertes les frontières européennes pour le transport des marchandises. Au sein du transport de marchandises, il y a seulement un impact négatif remarquable pour le trafic ro-ro (bateaux qui transportent des voitures et camions). Zeebrugge et Ostende ont aussi ressenti un impact en raison de la suspension des croisières.

En général, le trafic de marchandises a augmenté en raison notamment de la forte demande en provenance des supermarchés, souligne l'Agence. Mais, le trafic pourrait baisser en raison de la production en berne.

Le groupe de travail portuaire a aussi relevé plusieurs points d'attention pour ces prochains jours et semaines. Il devra notamment y avoir une meilleure concertation entre la Belgique et les Pays-Bas pour affronter le coronavirus.

En outre, des efforts seront faits pour coordonner l'utilisation des mesures de protection individuelle tout au long de la chaîne. Tous les partenaires du groupe de travail élaboreront une politique commune portant sur les règles d'interaction entre les équipages et les visiteurs. Les autorités nautiques doivent déterminer une politique d'admission au cas où un navire avec un équipage malade voudrait s'amarrer.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous