Coronavirus: les propriétaires invités à faire preuve de compréhension envers leurs locataires

Coronavirus: les propriétaires invités à faire preuve de compréhension envers leurs locataires

La période de confinement actuelle draine son lot de questions pour les propriétaires et les locataires, tant de logements que de biens commerciaux. Les bailleurs sont invités à faire preuve de compréhension, certains cas de figure nécessitant de facto des adaptations, indique jeudi dans un communiqué le Syndicat national des propriétaires et copropriétaires (SNPC).

L’association professionnelle rappelle que les droits des bailleurs doivent être préservés, mais reconnaît que la situation des commerçants contraints d’interrompre leur activité est particulièrement délicate. Les propriétaires sont dès lors invités «à rechercher avec leur locataire les solutions les plus utiles pour les parties, l’important étant que les locataires commerciaux puissent passer sans trop de casse cette mauvaise période».

Le constat est le même pour les baux de logement. «Bien que les dépenses de loyer, comme celles dans le domaine de l’alimentation ou de la santé doivent être priorisées, il n’en demeure pas moins que certains de nos concitoyens pourraient quand même se trouver dans une situation délicate. Il faudra alors trouver un accord entre propriétaires et locataires dans le cadre d’un moratoire.»

La compréhension est moins de mise en ce qui concerne les étudiants, le SNPC rappelant que les kots font l’objet de baux de 12 mois «qui incluent toute une série de périodes durant lesquels il n’y a pas cours».

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Coronalert partage le même code source que sa consœur allemande.

    La Belgique dégaine l’appli Coronalert, le sésame de son déconfinement

  2. Une nouvelle tuile pour l’horeca bruxellois.

    Coronavirus: les chiffres s’envolent, de nouvelles restrictions annoncées

  3. USA-ELECTION_BATTLEGROUND-POLL

    Bienvenue à Trumpville et Biden City: reportages dans les pas des partisans des candidats à la présidentielle

La chronique
  • Détours wallons: «Par ici, la monnaie régionale?»

    Et si la Wallonie se dotait d’une monnaie régionale pour soutenir la relance économique ? L’affaire est loin d’être pliée, mais la réflexion est entamée en ces temps où toutes les idées sont les bienvenues pour aider les entreprises et créer de l’emploi, même les plus étonnantes.

    Des députés wallons ont été chargés de plancher sur la question, à l’initiative du socialiste Maxime Hardy. Leur rapport est attendu pour le début de 2021. A l’exception du PTB, tous les groupes politiques sont représentés dans le groupe de travail, majorité comme opposition, droite comme gauche (1).

    Commençons par dire ce que ne serait pas cette monnaie régionale, son côté pile. Battre monnaie n’est pas de compétence régionale, il ne manquerait plus que cela. Il ne s’agit donc pas de supplanter l’euro, de s’y substituer, ni de revenir à on ne sait quel ancien franc belgo-wallon : la monnaie en projet ne pourrait être que complémentaire, confinée à des échanges précisément définis et forcément limités, à la marge donc.

    ...

    Lire la suite

  • Trump ou l’art de distiller le doute jusqu’à la nausée

    Il y a une inconnue évidente qui flotte au dessus du scrutin du 3 novembre aux Etats-Unis: le vainqueur. Qui, de Joe Biden – donné pour le moment favori – ou de Donald Trump, remportera l’élection? A l’heure ou les deux candidats affutent leur verbe en prévision de leur premier duel télévisé ce mardi, ce devraient être la campagne, les batailles d’idées, les débats à venir qui nous galvanise.

    Mais le fait est qu’aujourd’hui, davantage que la course, que le résultat lui-même, c’est l’après élection qui nous fait trembler.

    Car qu’il gagne ou qu’il perde, une certitude se...

    Lire la suite