Chiffre d'affaires en hausse pour Apache, tout de même contraint à des économies

"La réserve de capital que nous avions constituée ces dernières années à travers les nombreuses actions de solidarité en faveur d'Apache a été épuisée en 2019", explique le rédacteur en chef d'Apache Karl van den Broeck. Ce dernier pointe également le fait que le ministre flamand des Médias, Benjamin Dalle, a supprimé la subvention de la Mediacademie et a mis un terme au Fonds flamand pour le journalisme. En 2019, Apache avait reçu une subvention de 67.000 euros via ce fonds.

En conséquence, le site d'information a dû mettre fin à sa collaboration avec trois employés: deux journalistes et un non-journaliste. Dans le même temps, Apache a augmenté le budget des indépendants. "Nous avons revu le fonctionnement et réalisé une série d'économies. En conséquence, les dépenses sont désormais en ligne avec les revenus attendus et nous construisons à nouveau un coussin financier."

Le premier trimestre est prometteur, selon Karl van den Broeck, "car nous faisons mieux que les objectifs". "De plus, les mesures de relance ne sont pas encore en place. Nous travaillons à élargir notre contenu et à un certain nombre de partenariats avec les médias nationaux et étrangers. De plus, d'autres projets sont en préparation qui devraient entraîner une croissance du chiffre d'affaires."

Apache vit exclusivement des abonnements et ne reçoit pas de subventions structurelles. "Plus nous avons d'abonnés, plus nous pouvons publier d'articles gratuitement. C'est aussi notre ambition en ces temps de crise liés au coronavirus", souligne le rédacteur en chef.

Une assemblée générale extraordinaire se tiendra chez Apache le 9 mai.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous