Coronavirus - Les syndicats des services publics veulent une concertation "de toute urgence" avec Wilmès

"Les services publics représentent l'épine dorsale de ce pays. Le personnel est en contact direct avec la population et prend donc les risques nécessaires pour continuer à garantir les services essentiels. Il est tout à fait louable qu'ils soient maintenant salués en héros, mais il serait également opportun de leur fournir une reconnaissance sous forme matérielle cette fois-ci", soulignent les syndicats dans un communiqué.

Parmi les "questions pertinentes et urgentes" des syndicats, figurent l'organisation du travail dans les services critiques et les services de la sécurité civile, le respect des dispositions émises dans le cadre du lockdown et de la mise en quarantaine lorsque le personnel de ces services a été en contact avec des personnes infectées par le Covid-19 ou encore la non-reconnaissance comme maladie professionnelle du Covid-19 pour la majorité des travailleurs des services dits critique ou de sécurité civile.

Les syndicats demandent également que la rémunération du personnel contractuel des services publics soit garantie à 100%.

Enfin, le front commun souhaite des mesures compensatoires pour les membres des services publics qui ont fourni des prestations dans les services dits critiques ou de sécurité civile.

"D'autres éléments devront sans nul doute être ajoutés à cette liste. Pour l'instant, nous nous cantonnons aux préoccupations les plus urgentes", concluent les syndicats.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous