Accueil Sports Football Football belge Anderlecht

Anderlecht: Marc Coucke, deux ans pour faire le vide

Faute d’humilité et de savoir-faire, le repreneur du RSCA a raté son rendez-vous avec l’histoire. Anderlecht est aujourd’hui un club sans résultats, sans équipe, sans ressources et sans vision claire.

Article réservé aux abonnés
Chef de service adjoint Sports et chef de la cellule foot Temps de lecture: 4 min

À la lecture des événements qui obligent aujourd’hui le monde à se recroqueviller dans le confinement, le bilan des deux années de la gestion Coucke est tronqué. Du moins – soyons de bon compte – en son infinitésimale incertitude quant à la non-participation d’Anderlecht aux Playoffs 1. Une grande première en 11 éditions, qui se serait (ou non) matérialisée par une 7e ou une 8e place, le 15 mars, date d’une ultime journée de phase classique déprogrammée pour cas de force majeure.

Un an après la mise en bière d’une série de 55 campagnes européennes consécutives qu’il avait anticipée en détournant habilement la colère des supporters par l’effet d’annonce du retour de Vincent Kompany, le patron du RSCA a, cette fois, été sauvé par le coronavirus. Statistiquement, il ne sera peut-être pas le premier président mauve de l’ère playoffs à avoir loupé le top 6. Quand un match tourne au naufrage collectif, on sauve parfois l’honneur comme on peut…

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Anderlecht

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs