Accueil Monde États-Unis

Coronavirus: l’Amérique de Trump dans l’œil du cyclone

Les Etats-Unis sont devenus le premier pays affecté par le coronavirus, avec désormais plus de 86.000 cas détectés, et 1.300 décès. La Chambre a adopté un plan d’aide historique censé permettre à l’économie d’éviter de plonger dans une récession durable. Le président Trump est très inquiet pour sa réélection.

Article réservé aux abonnés
Correspondant aux Etats-Unis Temps de lecture: 4 min

Jeudi 26 mars 2020 restera dans l’histoire de cette pandémie comme le jour où les Etats-Unis dépassèrent la Chine en nombre de cas positifs au coronavirus (Covid-19). Cette triste performance dissimule des tragédies sanitaires en voie de multiplication, à commencer part New York, épicentre nord-américain (519 morts) où le nombre d’hospitalisations en urgence a augmenté de 40 % jeudi, tandis qu’un nombre croissant de médecins, d’infirmières, de policiers et d’ambulanciers doivent s’extraire de la « première ligne », contaminés à leur tour.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

19 Commentaires

  • Posté par brenes norbert, samedi 28 mars 2020, 14:40

    Il y a à peine deux mois la réélection de Trump me paraissait quasi certaine. Mais les choses tournent très vite en politique. Toute récession nuit généralement aux "incumbent", c'est une réalité historique et non une affabulation. Et ce même si la récession vient de facteurs exogènes. Le fait que les démocrates choisiront sans doute Biden n'est pas non plus fait pour plaire à Trump: il est clair qu'il préférerait affronter Sanders, il ne s'en est d'ailleurs pas caché. L'élection de fin d'année se présente donc d'une façon différente de celle imaginée il y a peu. C'est juste un fait indéniable, que l'on soit ou non partisan de Trump.

  • Posté par Grulois Stanislas, dimanche 29 mars 2020, 0:11

    Exact !

  • Posté par De Ronde Michel, samedi 28 mars 2020, 13:43

    Les "Démocrates", Joe Biden en tête, exploitent honteusement la crise sanitaire du coronavirus pour tenter d'affaiblir Donald Trump, mais il n'est pas du tout certain que cette crise constitue une belle "opportunité" pour eux. Wait en sea ! Que cela n'empêche pas l'inoffensif Maurin Picard de continuer à se réjouir dans son petit coin.

  • Posté par Grulois Stanislas, dimanche 29 mars 2020, 17:05

    Et quoi. Vous êtes à cours d'arguments ? Je suis déçu Michel. Vous n'êtes finalement qu'un petit joueur qui, sous de faux airs de grandeurs, n'assume rien de ce qu'il écrit. Vous censurer ne m'intéresse pas. . Vous êtes l'archétype de l'intolérance reincarnée et mon souhait est que vous le compreniez tout seul, comme un grand. Quant aux faits de soi-disant harcèlement, juste au cas où vous ne l'auriez pas remarqué, vous êtes sur le site du Soir. Que je sache, les modérateurs n'ont rien supprimé de nos messages respectifs. Et ma certitude est qu'en la matière vous n'avez rien à apprendre de quiconque tant jusqu'à présent vous vous êtes montré insultant à plusieurs reprises vis-à-vis de moi ou d'autres intervenants. En définitive, vous n'êtes qu'une sorte de tricatel défenseur d'une sorte de pensée unique de bas étage.

  • Posté par De Ronde Michel, dimanche 29 mars 2020, 14:15

    @S.Grulois. « Mais tant que vous écrirez des inepties je ne vous lâcherai pas ». On croit rêver. Vous rendez-vous bien compte de ce que vous écrivez. On est très loin de la confrontation d’idées entre personnes honorables et on est très proche de l’attaque personnelle et du harcèlement. Vous aurez sans doute remarqué que j’utilise le « on » à dessein, afin de ménager votre narcissisme. Ainsi donc, vous vous êtes auto-investi de la mission sacrée de censurer et pourfendre systématiquement mes propos sur un sujet bien précis. En fait, vous êtes un peu le Don Quichotte illuminé des temps modernes, monomaniaque à plein temps. On en a confiné pour moins que ça. Puis-je vous rappeler une dernière fois de me lâcher la grappe, de me laisser tranquille, de me ficher la paix, etc. Il y va de votre santé mentale.

Plus de commentaires

Aussi en USA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs