Accueil Opinions Éditos

Coronavirus: la priorité reste de sauver les vies, cette certitude-là est sans prix

« Corriger, faire appliquer, préparer. » Des mots d’ordre très clairs au service du seul objectif.

Article réservé aux abonnés
Editorialiste en chef Temps de lecture: 3 min

C’est un équilibre d’une difficulté inouïe à garder dans un monde qui tangue comme jamais et où la mort frappe intensément. Un équilibre multiple aussi à trouver entre la vie des gens et la survie de l’économie, entre les points de vue du nord et du sud, les positions de partis politiques fragilisés et nerveux, entre les différents pans de la société en alerte maximale.

Ce vendredi, la ligne était extrêmement étroite pour la Première ministre Sophie Wilmès. Les critiques, questions, récriminations, énervements, inquiétudes croissantes et souvent légitimes des derniers jours pouvaient faire craindre si pas l’implosion de l’équipe élargie aux manettes de la crise, du moins des difficultés à s’entendre sur les mesures à annoncer.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

10 Commentaires

  • Posté par curto calogero, mardi 31 mars 2020, 9:40

    Madame Wilmes a parfaitement raison, alors ils faut acheter des test en suffisance , du matériel indispensable, l'objectif sera atteint, le confinement a lui seul sauvera des vies, mais beaucoup de personnes partirons, pour gagner une bataille il faut être préparer.

  • Posté par curto calogero, lundi 30 mars 2020, 14:58

    Aujourd'hui en allant faire des courses, j'ai vu quatre motards de la police regrouper entrain de discuter, ils sont immuniser contre le virus, après ils font des contrôle aux risque de contaminé le citoyen qui fait ses courses, ou est le bon sens, les citoyens ont peur, ils reste à la maison, pourquoi cette chasse au sorcière stérile.

  • Posté par curto calogero, lundi 30 mars 2020, 14:45

    D'après les chiffres des expert en moyenne sur 2000 test, 200 sont positif, si ont fait un radio sur le totale de la population Belge, ont serait des Millons à être contaminé.

  • Posté par curto calogero, lundi 30 mars 2020, 14:41

    La priorité est de fournir aux premières ligne en matériel des protections individuelle et les besoin nécessaire en médicament, et non stigmatiser le citoyen, votre travail c'est de réaliser plus de test, et confiné les cas positif, les policiers se regroupe pour contrôler ils se contaminé et répande la contamination, voir la Suisse démarche plus cohérente.

  • Posté par Marlier Jacques, lundi 30 mars 2020, 1:16

    Et donc, Mme Delvaux, d'accord avec vous! Mme Wilmès reconnait jusqu'ici les problèmes et ne nous ment pas. Merci à elle. Je comprends aussi les inquiétudes des lecteurs, reprises ci-dessous..., mais il convient (à ces lecteurs... mais aussi à nous tous ou dans notre grande majorité!) de reconnaitre que pratiquement tous les pays européens (ET extra-européens, USA et Chine comprise!) se sont laissé dépasser... et que nous-mêmes, à notre petit échelon, nous nous sommes (pratiquement tous!) complu à râler sur l'Europe et à lui demander tout et n'importe quoi, mais surtout sans lui en attribuer les moyens financiers et moraux. Eh oui, je constitue (ou non!...) mes petits stocks personnels de matériel sanitaire, j'achète (ou non...) mes propres tests et réactifs. Mais quand je m'aperçois que cela foire, qui est le principal responsable? MOI!... et NON papa ou maman ou l'Europe!

Plus de commentaires

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs