David Lappartient, président de l’UCI: «Trouver des solutions sans prolonger la saison au-delà du raisonnable»

Photonews
Photonews

David Lappartient, le président de l’UCI, a indiqué samedi que l’Union cycliste internationale « travaillait pour trouver les meilleures solutions sans prolonger la saison au-delà du raisonnable », alors que le cyclisme, comme les autres sports, est à l’arrêt en raison de la crise sanitaire du coronavirus.

« Bon nombre de cyclistes sont confinés. Il est normal que nous appliquions les règles et que la priorité aille en ce moment à la santé. Ceci a mené le Comité international olympique à reporter les Jeux olympiques. C’est une sage décision et supportons la décision du CIO », a déclaré David Lappartient dans une vidéo publiée sur ses comptes Facebook et Twitter. « Nous travaillons avec eux quotidiennement pour évaluer les conséquences en matière de qualification des athlètes, en matière de préparation et en matière de calendrier pour les années à venir, et tout particulièrement pour 2021. Vous pouvez compter sur l’UCI pour avoir un dialogue constructif avec le CIO en cette période difficile ».

David Lappartient ajoute que l’UCI travaille sur le calendrier cycliste, mais qu’il est pour l’instant impossible de donner une date de reprise de la compétition. « Nous avons aussi à rebâtir des calendriers, qui sont compliqués en cette période difficile. Le calendrier du cyclisme sur route n’est pas évident », dit le Français. « J’ai pu engager des discussions avec les acteurs, les équipes, les organisateurs et bien sûr les athlètes, avec qui je m’entretiens très régulièrement. Nous allons essayer de trouver les meilleures solutions sans prolonger la saison au-delà du raisonnable et tout en donnant une date à laquelle la saison pourra reprendre, date que nous ignorons pour l’instant au regard des mesures en place. Nous veillerons à protéger ce qui fait la richesse de notre sport, bien sûr, en cyclisme sur route, les grands Tours et les Monuments, tant pour les hommes que pour les femmes. Nous travaillerons pour trouver les meilleures solutions et pour faire en sorte que nous puissions rebâtir un calendrier solide pour la fin de saison et pour retrouver la passion qu’on aime tous, mais notre priorité pour le moment c’est la protection de la population et le respect des règles pour éviter que la crise ne s’étende. Vous pouvez compter sur l’UCI pour travailler pendant cette période et revenir rapidement avec des projets de calendrier qui nous permettront, on l’espère, de retrouver notre sport favori pour la deuxième partie de saison ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous