«Un danger mortel» pour l’Union européenne: des dirigeants européens pointent le manque de solidarité

«Un danger mortel» pour l’Union européenne: des dirigeants européens pointent le manque de solidarité

Alors que l’Union européenne ne parvient pas à s’entendre sur une riposte financière commune forte, le Premier ministre italien Giuseppe Conte appelle «à ne pas commettre d’erreurs tragiques», sinon «l’édifice européen tout entier risque de perdre sa raison d’être». «L’inertie laisserait à nos enfants le fardeau immense d’une économie dévastée», estime le Premier ministre. «Nous voulons être à la hauteur de ce défi? Alors lançons un grand plan, un European Recovery and Reinvestment Plan (en anglais, ndlr), qui soutienne et relance l’économie européenne toute entière».

Une inquiétude partagée par le président français Emmanuel Macron: «Nous ne surmonterons pas cette crise sans une solidarité européenne forte, au niveau sanitaire et budgétaire.»

Le manque de solidarité fait « courir un danger mortel » à l’UE, a averti également l’ancien président de la Commission européenne, Jacques Delors.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous