Coronavirus: tensions près des magasins, l’Italie prend des mesures

Coronavirus: tensions près des magasins, l’Italie prend des mesures

Le Premier ministre italien Giuseppe Conte a annoncé samedi soir que des bons alimentaires allaient être distribués aux plus démunis, particulièrement touchés par l’arrêt de l’économie italienne causé par la pandémie du coronavirus.

Le gouvernement a débloqué des fonds d’un montant de 400 millions d’euros « destinés aux communes qui devront les consacrer aux personnes qui n’ont pas d’argent pour acheter à manger », a expliqué le Premier ministre lors d’une conférence de presse à Rome au Palais Chigi, le siège du gouvernement. « Cela permettra d’émettre des bons alimentaires ».

« Nous devons construire une chaîne de solidarité, personne ne sera laissé seul », a-t-il promis. « Notre objectif est d’assurer des liquidités aux familles, aux entreprises et aux gens qui travaillent ».

En Sicile, des clients ont tenté jeudi de sortir d’un supermarché sans payer la nourriture qu’ils y avaient prise, en expliquant ne plus avoir d’argent pour en acheter. La presse italienne a également fait état de pressions exercées sur des commerçants pour laisser les clients partir avec de la nourriture sans payer.

Comme dans tout le Mezzogiorno, le travail au noir fait vivre une grande partie de la population en Sicile. Or ces foyers ne peuvent prétendre aux aides prévues par le gouvernement italien pour ceux qui souffriraient d’une perte de revenus en raison du fort ralentissement de l’économie provoquée par la pandémie.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous