Coronavirus: les producteurs d’alcool peuvent produire du gel hydro-alcoolique

Coronavirus: les producteurs d’alcool peuvent produire du gel hydro-alcoolique
AFP

Les producteurs d’alcool agréés peuvent désormais également produire et fournir des gels hydro-alcooliques et de l’alcool à main. Le ministre fédéral Philippe De Backer, qui a également sous sa responsabilité temporaire une task force sur la crise du coronavirus, espère ainsi résoudre la pénurie d’alcool pour les mains dès la semaine prochaine.

Le gouvernement fédéral est en train d’adapter formellement les règles. Tous les producteurs d’alcool reconnus peuvent désormais également fournir et produire des gels hydro-alcooliques et de l’alcool à main, comme l’a fait savoir le ministre des télécommunications et de l’agenda numérique, Philippe De Backer (Open VLD), à condition qu’ils respectent les normes applicables. L’alcool peut alors être vendu en exonération de droits d’accise. De Backer a temporairement sous sa responsabilité un groupe de travail sur la crise du coronavirus, qui s’occupe entre autres de toutes sortes de pénuries.

Au cours de la semaine prochaine, le ministre espère résoudre toutes les pénuries qui menacent. L’alcool est principalement destiné au secteur médical, explique son porte-parole, mais la production sera suffisante pour pouvoir approvisionner les pharmacies et donc les citoyens en nouveaux produits. Par ailleurs, les pharmaciens sont également autorisés à produire eux-mêmes des gels d’alcool.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous