Accueil Belgique Politique

Bâtiments scolaires (souvent) trop vieux, abîmés, mal éclairés, à la limite de la sécurité

Il n’existe aucun cadastre sur l’état de nos bâtiments scolaires. Dans les faits, les situations sont très variables. De très bon à… insoutenable.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 5 min

Il y a de jolies écoles, proprettes, bien entretenues et parfois modernes – oui, carrément : modernes… Et il y en a d’autres. Trop d’autres.

Autant le dire : beaucoup d’élèves sont accueillis dans des établissements vétustes, abîmés, mal éclairés, mal insonorisés et frôlant (… et souvent de près) les normes minimales d’hygiène et de sécurité.

Il est difficile de jauger avec précision l’état de notre bâti scolaire.

Non : c’est tout simplement impossible.

Un état des lieux a été ébauché sur la base d’un sondage – il date de… 2002. Depuis, plus rien. Il n’existe pas de cadastre général. Et il n’existe même pas de cadastre par réseau. Il est même impossible d’avoir le chiffre total des montants consacrés au financement des bâtiments.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs