Coronavirus: à Brugmann, le nombre de lits des soins intensifs ne suffira prochainement plus

Coronavirus: à Brugmann, le nombre de lits des soins intensifs ne suffira prochainement plus

Les 21 lits du service des soins intensifs de l’hôpital Brugmann à Bruxelles ne suffiront prochainement plus face la demande, a laissé entendre lundi matin la présidente du CA de l’institution, Laurette Onkelinx.

Interrogée par la Première (RTBF), Mme Onkelinx a indiqué que sur les 21 lits de ce service réservés pour des patients contaminés par le Covid-19, 18 sont occupés dont 16 par des patients intubés. « Ce sera probablement dépassé prochainement », a-t-elle dit.

Mme Onkelinx a jugé prématuré de tirer, au stade actuel, les leçons de la crise liée à la pandémie.

Elle a toutefois jugé qu’à l’avenir, il faudra avoir une vue économique des entreprises en mesure de fabriquer du matériel de protection « près de chez nous » et disposer d’un stock pour l’ensemble du personnel soignant. Selon elle, du médecin à l’aide-soignant, le personnel médical est actuellement amené à prendre des « risques inconsidérés ».

Laurette Onkelinx a par ailleurs rappelé qu’à l’occasion de l’apparition du H1N1, le gouvernement fédéral de l’époque – ndlr : dont elle était la ministre de la Santé – a immédiatement voulu faire face à la difficulté en mettant sur pied un commissariat Influenza. La Belgique disposait alors d’une réserve de 32 millions de masques chirurgicaux et de 6 millions de masques FFP2 et il a été décidé sans attendre de faire une commande de 6 millions de masques FFP2 supplémentaires.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous