Accueil Société

Coronavirus: les gardiens de prison vont enfin recevoir des masques

Comme ils ont des contacts à l’extérieur, ils craignent d’être porteurs du virus et redoutent de contaminer des détenus qui vivent parfois à trois dans 9 m².

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

Des détenus qui refusent de retourner en cellule. Des incendies boutés à tout ce qui peut s’enflammer. Pire, deux agents pénitentiaires de Lantin roués violemment de coups de pied alors qu’ils sont au sol. Le week-end a été chaud et mouvementé dans plusieurs prisons du pays. Privés de visites et de loisirs dans des établissements pénitentiaires souvent surpeuplés, les détenus sont à bout. Ils vivent très mal le confinement qui leur est imposé dans des cellules parfois vétustes et sous-équipées. Un cadre de vie dans lequel ils craignent d’être infectés. Ce qu’ils ignorent parfois, c’est que les agents pénitentiaires qui les prennent en charge redoutent aussi la contamination. Pour eux-mêmes et pour les détenus et prévenus. Car depuis le début de la crise, une grande partie des gardiens travaille sans protection. Elles ne vont arriver que cette semaine.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs