Accueil Société

Amendes perçues directement, arrestations : la police durcit le ton en cas de non-respect des mesures de confinement

La police n’hésite plus à verbaliser les personnes qui ne respectent pas les mesures de confinement.

Temps de lecture: 3 min

Les autorités ont prolongé les mesures de confinement en Belgique jusqu’au 19 avril. Elles restent les même. Le seul changement, ce sont les contrôles qui sont plus sévères. Invité ce lundi matin sur Bel RTL ce matin, le chef de corps de la zone de police Montgomery, Michaël Jonniaux, a rappelé qu’en cas de non-respect des mesures de confinement, « on parle d’un montant de 250 euros, à payer sur place, ou à payer avec un virement dès que la personne rentre chez elle ».

1.087 sanctions administratives communales à Bruxelles-Nord

La police de Bruxelles-Nord (Schaerbeek, Saint-Josse-ten-Noode et Evere) a dressé, depuis le 19 mars, 1.087 sanctions administratives communales (SAC) à l’encontre de particuliers qui ne respectaient pas les mesures Covid-19 dans l’espace public. Elle a aussi infligé 16 procès-verbaux à l’encontre de commerces et cafés qui ne respectaient pas l’ordre de fermeture et procédé à 17 saisies administratives de véhicules pour 5 jours, a indiqué ce lundi la police locale sur Facebook.

Les SAC relatives aux mesures prises dans le cadre de la lutte contre la propagation du Covid-19 s’élèvent à 100 euros pour les personnes mineures et montent à 175 euros en cas de récidive. Elles sont de 250 euros pour les adultes et de 350 euros en cas de récidive.

La police locale poursuivra ses contrôles et continuera à verbaliser durant toute la période d’application des mesures décrétées. Elle appelle les citoyens à contacter son dispatching pour dénoncer des infractions, qui sont néfastes à la santé de la population dans son ensemble.

Deux jeunes arrêtés à Molenbeek

La police locale de Bruxelles-Ouest (Jette, Ganshoren, Koekelberg, Berchem-Sainte-Agathe et Molenbeek-Saint-Jean) a arrêté deux jeunes hommes ce week-end à Molenbeek-Saint-Jean pour non-respect des mesures de confinement décidées afin de limiter la propagation du Covid-19, selon une information diffusée par le quotidien La Dernière Heure et confirmée par le parquet de Bruxelles. L’un des deux étant mineur, il a comparu devant un juge de la jeunesse qui a décidé de le placer en IPPJ (Institution publique de protection de la jeunesse) fermée à Saint-Hubert. L’autre jeune a été mis à disposition du parquet de Bruxelles. Il s’est vu remettre à l’issue de son audition par le procureur du Roi une convocation à comparaître le 10 avril prochain en procédure accélérée, a précisé en fin de journée Denis Goeman, le porte-parole du parquet de Bruxelles.

A.S., âgé de 23 ans, avait déjà reçu quatre notifications de la police en une semaine pour non-respect du confinement. Quand la police est venue l’arrêter, il a essayé d’ameuter les passants.

Le jeune mineur, âgé de 17 ans, avait lui aussi été averti à six reprises selon la DH. Il venait d’être libéré d’une IPPJ.

Un passionné de montagne verbalisé au pied de la Butte du Lion de Waterloo

Un adepte d’activités montagnardes a été verbalisé dimanche alors qu’il comptait escalader la Butte du Lion de Waterloo, a indiqué lundi le chef de corps de la police locale.

Près de 50 procès-verbaux ont été établis durant le week-end, par les policiers de la zone de Waterloo, pour non-respect des règles de confinement et de distanciation édictées en vue de limiter la propagation du virus Covid-19. Dans ce cadre, un habitant de Lasne, âgé de 51 ans, a été interpellé alors qu’il se rendait à vélo sur le site de la Butte du Lion de Waterloo. Il a expliqué aux policiers que, passionné de montagne, il avait l’intention d’escalader une centaine de fois les marches du monument. « Le quinquagénaire a été verbalisé et devra s’acquitter d’une amende de 250 euros », précise le commissaire waterlootois.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Pire Bernard, mardi 31 mars 2020, 20:38

    Je ne peux m'empêcher de m'inquiéter pour les libertés individuelles dans ce pays. Police qui traque le citoyen pour des réunions en groupe lorsque le taux d'élucidation des faits graves est l'un des plus mauvais d'Europe, appel à la délation, sans compter le flicage des communications et le lavage de cerveau médiatique. Je me demande aussi si les patrouilles de police sont aussi actives dans les quartiers sensibles qu'à Waterloo ou Lasne. Sans doute pas plus aujourd'hui qu'hier... Tout ça fleure bon une période brune mais nos pères ne sont malheureusement plus là pour nous prévenir de ces dérives autoritaires...

  • Posté par Biot Philippe, mardi 31 mars 2020, 11:09

    Habituellement, les amendes suite à un P.V. sont des propositions de transaction pour éviter d'être convoqué au tribunal de police. Donc….

  • Posté par curto calogero, mardi 31 mars 2020, 1:50

    Le dépistage massif du virus, n'aurait pas été moins cher, que le confinement imposée actuellement . Les chiffres future apporteront la réponse. Le motif pas assez de test disponible, est ce vraiment un motif pertinent , La Suisse et L’Allemagne font des dépistage massifs avec des résultats positif.

Aussi en Société

Les boîtes noires s’invitent dans les voitures dès cette semaine

Les données de conduite au moment d’un accident devront être collectées dans une boîte noire. De nombreux dispositifs d’aide à la conduite deviennent également obligatoires. En Belgique, cette législation européenne s’appliquera aux nouveaux modèles à partir du 6 juillet. Et en 2024 pour toutes les voitures neuves.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko