Coronavirus: plus de 11.000 morts en Italie, des centaines de nouveaux décès en Espagne et France

La perspective que l’épidémie atteigne enfin son pic dans les pays d’Europe les plus meurtris par le coronavirus suscitait de l’espoir lundi, même si la récession est désormais un « fait acquis » en raison des mesures de confinement qui affectent quatre habitants de la planète sur dix.

Près de 36.000 morts dans le monde, dont un bébé, le cap des 11.000 morts franchis en Italie, 800 nouveaux décès en 24 heures en Espagne et 418, un record, en France : le macabre bilan de l’épidémie a continué à s’alourdir lundi.

Deuxième pays le plus touché au monde avec 7.340 décès, l’Espagne connaît pourtant depuis mercredi un ralentissement continu du nombre de morts, laissant penser que le pic de l’épidémie est proche, dans une Europe où plus de 26.000 personnes ont déjà succombé au Covid-19.

En attendant le pic

Partout où le Covid-19 fait des ravages, on guette fébrilement le pic du taux de mortalité, annonciateur d’un reflux et d’un désengorgement des services de réanimation.

En attendant, en Italie, pays qui enregistre le record mondial de décès (11.500 pour 97.689 cas recensés), le confinement commence à produire des résultats encourageants après trois semaines. « Nous pouvons espérer atteindre le pic dans sept ou dix jours, puis, raisonnablement, une décrue de la contagion », a déclaré lundi le vice-ministre italien de la Santé, Pierpaolo Sileri.

Mais en France, où plus de 3.000 personnes ont succombé au virus à l’hôpital, dont un nombre record de 418 au cours des dernières 24 heures, les soignants sont au bout du rouleau. « Ce matin, en me réveillant, je pleure. En déjeunant, je pleure. En me préparant, je pleure (…) Là, dans les vestiaires de l’hôpital, je sèche mes larmes. J’inspire. J’expire. Les gens dans les lits pleurent aussi et c’est à moi qu’il incombe de sécher leurs larmes », témoignait sur Facebook, Elise, infirmière à Besançon.

En Belgique, ce sont 1.063 nouveaux cas confirmés qui ont été rapportés au cours des dernières 24 heures, ont annoncé lundi le Centre de crise et le SPF Santé publique lors de leur point presse quotidien : 683 en Flandre, 164 en Wallonie, et 198 à Bruxelles. Cela porte le nombre total de cas à 11.899 pour le pays. Le coronavirus a emporté 82 personnes au cours des dernières 24 heures, portant le nombre total de victimes de cette pneumonie virale en Belgique à 513.

Aux Pays-Bas, le coronavirus a déjà fait au moins 864 victimes dont 93 sont décédées dimanche, selon les derniers chiffres de l’Institut national pour la santé publique et l’environnement (RIVM).

Comme en Belgique, le comptage des décès peut avoir quelques jours de retard, car les informations proviennent des différents hôpitaux du pays. Le nombre de 93 décès ne reflète en outre pas totalement la réalité, car il ne comprend que les personnes décédées après avoir été testées positives, or toute la population n’est pas dépistée.

Dimanche, le nombre d’admissions à l’hôpital aux Pays-Bas a augmenté de 507 pour atteindre 3.990 au total.

Le RIVM constate que dans la province du Noord-Brabant, frontalière de la Belgique, la tendance à la baisse du nombre d’hospitalisations se poursuit. En Hollande méridionale, en Hollande septentrionale, en Gueldre et dans le Limbourg, en revanche, les admissions à l’hôpital ont été relativement nombreuses.

Au total, 11.750 contaminations au virus ont été confirmées en laboratoire, soit une augmentation de 884 cas en 24 heures.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous