Anderlecht: les joueurs contestent les conditions d’abandon des salaires d’avril

Photonews
Photonews

Dans le cadre des difficultés économiques liées à la crise du coronavirus, un accord de principe existait au parc Astrid pour que les joueurs abandonnent leur salaire du mois d’avril. Mais, au moment de signer officiellement les documents, les joueurs se sont rendu compte que les conditions ne correspondaient pas à ce qu’on leur avait présenté. À ce que Vincent Kompany leur avait expliqué, en réalité.

Anderlecht a rajouté dans le contrat plusieurs points qui n’existaient pas au moment de l’accord de principe. Les efforts demandés aux joueurs sont beaucoup plus importants que ceux annoncés tandis que le noyau n’a reçu aucune garantie de ne pas être mis au chômage économique dans quelques semaines. Les agents et les avocats des joueurs ont dès lors tiré la sonnette d’alarme.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous