Accueil Société

Confinement: guide des déplacements autorisés ou tolérés

Quand peut-on sortir et se déplacer ? Petit guide des déplacements autorisés et/ou tolérés. Et tout ce qu’il faut savoir pour se mouvoir à l’air libre sans faire le jeu du virus.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Les mesures de confinement ont été prolongées jusqu’au 19 avril, fin des vacances de Pâques. Le Conseil national de sécurité a également évoqué la possibilité d’une seconde prolongation jusqu’au 3 mai. D’ici là, les déplacements non essentiels sont interdits. Rappelons ce que cela signifie.

Les déplacements essentiels

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

12 Commentaires

  • Posté par swinge olivier, mardi 7 avril 2020, 21:51

    Je pense que vous ne vous rendez même pas compte de la stupidité de vos conseils. Moi, je n'y vois qu'une très grosse soif : celle de mettre un max de prunes et repeupler le budget des flics. Vous tentez de terroriser les gens qui sont déjà à bouts de nerfs après avoir perdu, qui une mamie, qui un papy, qui un pépé... Des gens qui tentent de survivre sans vos insultes.

  • Posté par swinge olivier, mardi 7 avril 2020, 21:45

    "On peut se promener dans les parcs, mais ne ne peut pas bronzer dans les parcs. C'est strictement interdit". Quel est le crétin responsable de cette abomination intellectuelle ? Les Africains vont avoir des amendes, alors ? Et toute personne à la peau mate? Au fond, vous pouvez vous promener, mais en tchador. Ou lier un accord avec le soleil (qui s'en fout!). Quel pays de cons, mais quels cons !!!!!

  • Posté par SORET DANIEL, lundi 6 avril 2020, 11:42

    Et la moto ??? Sur celle-ci, le pilote est seul et muni d'une cagoule puis d'un casque intégral !!! Et gants aux mains, bottes aux pieds sont obligatoires...Par où les particules dangereuses peuvent-elles sortir ??? Voici un moyen de transport des plus sécurisés en ce qui concerne les problèmes sanitaires et l'on interdit son utilisation : pourquoi ???? Il est possible d'y poser des petits colis (médicaments, pain...) que le motard pourrait amener à des personnes isolées ! A noter que les cyclistes ne possèdent pas les mêmes protections et il est exact que de nombreux crachent ou se mouchent dans les doigts (observez les attentivement : c'est surtout remarquable lors d'une course, les amateurs le savent tous.)

  • Posté par Verhelst Damien, mercredi 1 avril 2020, 12:13

    Où trouver vous l'information sur l'interdiction de prendre sa voiture pour aller se promener en famille dans la forêt la plus proche? Personnellement, je ne trouve cette interdiction ni dans l'arrêté ministériel, ni dans la circulaire des procureurs généraux. Ces deux documents précisent que les déplacements doivent être limités aux déplacements de nécessité ET aux situations visées à l'article 5 alinéa 2, c'est-à-dire une promenade extérieure en famille (vivant sous le même toit). Personnellement, nous prenons beaucoup plus de risque à nous balader à vélo le long d'un ravel surchargé et à nous balader dans le seul parc de la ville, également surchargé qu'à prendre la voiture et nous balader seuls en forêt. Lors de ma dernière balade à vélo sur le ravel, 2 joggers ont craché juste au moment où nous les croisions. Emmener ma famille en voiture jusqu'à l'entrée d'une balade en forêt ne nous fera rencontrer personne sur le trajet et potentiellement un ou deux rares promeneurs. Cela me semble nettement moins propice à la propagation du virus.

  • Posté par Verhelst Damien, samedi 4 avril 2020, 22:24

    A Alain Chalet, Avez-vous des enfants, vivez-vous en ville? Vous parlez de respecter les mesures? Quelles mesures? Celles qui sont efficaces contre la non-propagation du virus ou celles interprétées par les médias et tous les intervenants? J'ai respecté les mesures aujourd'hui et ai effectué une balade en vélo le long du seul ravel qui passe près de mon domicile en ville, pas pour prendre le soleil mais pour faire prendre l'air à mes enfants et les fatiguer physiquement car ils tournent comme des lions en cage. Savez-vous combien de personnes j'ai rencontrées? Plus de 300. J'ai compté, le nombre de joggers et de cyclistes que nous avons dépassé et que nous avons croisé sur la largeur d'un ravel. Savez-vous combien de personnes j'aurais rencontrées si j'avais pris ma voiture pour me promener dans une forêt près de chez moi, peut-être 4 ou 5. Alors, avant de faire des leçons, posez-vous la question de savoir ce qui est utile. Maintenant, je peux comprendre qu'une personne sans enfant, vivant à la campagne, puisse facilement donner des leçons et surtout pousser les citadins à rester chez eux. J'ai posté cette question car il me semblait moins efficace de forcer les citadins à rester concentrés dans les petits parcs et le long de ravels surchargés que de les laisser se promener en forêt à proximité de leur ville. Ils risquent nettement moins de se mélanger à d'autres.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs