Accueil Société

Coronavirus: doit-on tous porter un masque?

Si les stocks étaient suffisants, la question ne se poserait pas : porter un masque fait partie des moyens pour lutter contre la transmission du virus. Les difficultés d’approvisionnement poussent les citoyens à en fabriquer eux-mêmes.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

Le professeur de médecine Jean-Luc Gala (UCLouvain) a mis à disposition du grand public un tutoriel en open source pour confectionner des masques.

Tout le monde doit-il porter un masque en rue ?

Ah, moi, j’ai pris position en mettant un patron de « masque citoyen » disponible en open source  ! Je pense qu’il faut que tout le monde en porte pour aplatir la courbe des cas sévères et éviter l’engorgement des hôpitaux. Le port du masque et le confinement ont le même objectif : retarder la transmission du virus et empêcher la saturation des soins intensifs avec les cas sévères.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

16 Commentaires

  • Posté par SORET DANIEL, mercredi 8 avril 2020, 18:28

    Boucheries, boulangeries, points presse, etc... chez nous, à Verviers, c'est UN client par point de vente et la file dehors pour les autres ! Facile de critiquer les "petits" alors que dans les grandes surfaces, il est totalement impossible de contrôler ces distances... Deux poids, deux mesures une nouvelle fois et au profit de qui ? Vous voyez un policier derrière chaque client dans un super marché ? Par contre, ce matin, ma libraire m'a signalé avoir été réprimandée car... deux clients (séparés par 1.5 mètre) se trouvaient dans sa boutique. Enfin, c'est comme pour les masques... le flou artistique le plus total et après, "ils" auront tous raison ! Les masques seront bel et bien obligatoires (et surtout payants) lorsqu'ils arriveront, à Bierset et que la gabelle les laissera passer !

  • Posté par Weytsman Armand, samedi 4 avril 2020, 9:43

    Tests généralisés et port du masque, traitement dès les premiers symptômes par l'hydroxyclhoroquine pour tous permettrons de contenir et progressivement réduire la propagation de ce virus.

  • Posté par Det Ben, vendredi 3 avril 2020, 17:06

    je viens de lire : publié 14.39 lalibre https://www.lalibre.be/debats/opinions/transmission-de-covid-19-par-aerosol-les-implications-pour-la-sante-publique-5e86ea569978e22841423c19 bon amusement il y aura des règlements de compte, j'ai l'impression.

  • Posté par Det Ben, vendredi 3 avril 2020, 14:25

    je confirme : port du masque obligatoire ! je viens d'aller chez le boulanger. J'ai du (encore) faire une remarque à la personne qui me suivait et qui s'est positionnée à moins de 50 cm. Après un "pardon" de sa part, je passe ma commande et pour sortir .... il était là dans le sas étroit (2 marche plus bas il aurait pu être sur le trottoir).... j'ai du passer à moins de 30 cm ou alors je devais en moins d'une minute le recadrer par 2 fois. Oui le port du masque massif est la seule barrière que nous ayons contre les idiots. Dans le cas sus-mentionné, les 2 premiers niveaux de barrière sont TOTALEMENT insuffisants. Cela fait des semaines que je suis très conciliant avec la pénurie de masque, mais pas vraiment sur le discours qui lui est accordé. STOP aux messages statistiquement rassurants. Je suis à chaque sortie confronté à des détournements physiques impossibles à réaliser et donc devoir accepter à défaut de me battre :-) d'être potentiellement exposé. Et encore j'ai de la chance, je n'ai pas été caissier pendant des semaines sans protection. Regarder l'expérience faite au Japon, les fines gouttelettes restent en suspension plusieurs minutes !!!! Et un mètre, excusez moi, c'est uniquement quand tout va bien (sans vent, sans souffle prononcé, sans éternuement). De toute façon, le déconfinement passera par le port massif d'un masque et on voudrait nous faire croire qu'en phase critique ça ne l'est pas. On fait le maximum, oui on non? En fait, on attend d'avoir des masques pour nous dire qu'avec le recul c'est finalement une bonne idée, sans doute utile ET nécessaire. Je me répète, des pays ont fait des études sur le sujet, et encore sur ce point, certains se prennent de haut. J'admire Eric Caumes qui a reconnu les erreurs d'appréciation et pourtant il faut se rappeler le débat LCI du 11 ou 12/03/2020 lors duquel il a du se sentir fort seul quand il affirmait qu'on devait fermer les écoles et qu'il redoutait un peak au delà des capacités françaises, ses homologues ont clairement exprimé un discours très optimiste (mi mars je répète). Il était seul et il avait raison. Plus personne après ne l'a contredit. Ce n'est pas la quantité des discours des experts qui prime, c'est l'argumentation. Le port du masque : oui. je suis certain qu'on y échappera pas et qu'il fera partie intégrante de la stratégie contre la prochaine épidémie. Mais bon.

  • Posté par Villers Yves, dimanche 5 avril 2020, 14:05

    Problème quasi pas de masque même en ligne fait défaut, de plus si utilisation selon les normes, prix rédhibitoire (env. 3,5 € par jour), le faire soi-même = bricolage car le masque doit être sécurisé au maximum : sur ce site connu, rien à trouver : https://www.newpharma.be/pharmacie/cat/premiers-soins-soins-a-domicile/materiel-hygienique/masque/1265-1742-1579.html

Plus de commentaires

Aussi en Société

Grand format Agressions sexuelles: une lame de fond partie du cimetière d’Ixelles

En dix jours, deux bars ixellois ont été visés par des dizaines de témoignages de femmes, relatifs à des cas d’agressions sexuelles. Dans le sillage de ces récits, d’autres sont venus mettre en perspective une problématique qui dépasse de loin le quartier étudiant (et plus largement Bruxelles), mettant le monde de la nuit face à ses responsabilités.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs