Accueil Monde France

En France, des vieilles fractures et du complotisme

La crise sanitaire a ravivé des tensions apparues lors de la crise des gilets jaunes. Au point de faire émerger une forme de populisme sanitaire.

Article réservé aux abonnés
Envoyée permanente à Paris Temps de lecture: 5 min

Des élus de droite (dont le maire de Nice Christian Estrosi) et de gauche (Ségolène Royal) qui réclament la mise à disposition « tout de suite » de la chloroquine sans attendre le résultat des études en cours alors qu’ils ne sont pas médecins. La présidente du RN Marine Le Pen qui trouve « légitime » de se demander si le coronavirus n’a pas intentionnellement échappé à un laboratoire et qui accuse le gouvernement de « mentir tout le temps ». Le mot dièse « IlsSavaient » qui fait florès sur les réseaux sociaux. Le complotisme et le populisme feraient-ils leur lit de l’épidémie ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Pire Bernard, dimanche 19 avril 2020, 17:04

    Ce qui me semble assez clair, c'est que cette crise est arrivée à point nommer pour "sauver" un mandat qui s'annonçait calamiteux pour Macron. Contestation sur les retraites, gilets jaunes... Tous ces gens sont muselés par les mesures incroyables prises par ce gouvernement. Aucun pays en Europe n'a été aussi méprisant des libertés individuelles. La posture de "chef de guerre" plait beaucoup à ce président qui, il n'y a pas si longtemps, paradait en tenue de pilote de chasse, lui qui sans doute n'a pas fait un jour sous les drapeaux et est plus habitué des corridors feutrés que des théâtres d'opération. A voir comment les Français ont été mis aussi facilement sous l'éteignoir, je ne peux que rire de leur prétention de "pays des droits de l'homme"... Et il faudra m'expliquer comment, en même temps, on peut maintenir des élections et prôner le confinement... Sauf à se dire que, les ténors de ce gouvernement ayant pris une déculottée, il était prudent de reporter le deuxième tour...

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs