Seize membres du personnel des prisons contaminés par le coronavirus

Seize membres du personnel des prisons sont actuellement infectés par le nouveau coronavirus, a fait savoir mardi l’administration pénitentiaire, qui estime qu’il n’y a, à ce stade, pas de risque de pénurie aiguë de personnel. Ces personnes viennent seulement de recevoir les résultats de leurs tests mais elles ne se sont pas rendues sur leur lieu de travail depuis une semaine au moins, rassure la porte-parole.

Le nombre de membres du personnel pénitentaire ayant contracté le coronavirus est passé de quatre lundi, à 16 mardi. Sont concernés des gardiens et du personnel administratif, a déclaré la porte-parole de l’administration pénitentiaire, Kathleen Van De Vijver.

Il s’agit d’employés qui étaient en quarantaine à la maison depuis un moment car ils présentaient des symptômes du coronavirus. Ils étaient donc absents du travail depuis la semaine dernière au moins, explique Mme Van De Vijver, qui souligne que les résultats des tests de dépistage du coronavirus ne leur sont arrivés qu’aujourd’hui.

Mesures strictes

L’administration pénitentiaire tient toutefois à rassurer face à une pénurie aiguë de personnel. Le taux d’absence pour maladie a même diminué par rapport à il y a quelque temps, indique Kathleen Van De Vijver.

Selon l’administration, les mesures plus strictes d’application dans les prisons en raison de la crise sanitaire du coronavirus n’occasionnent pas de tensions parmi les détenus. Le service pénitentiaire a eu connaissance de deux cas d’agression individuelle, l’un à Anvers et l’autre à la prison de Leuze-en-Hainaut. Dans ce dernier établissement, une grève émotionnelle de 24 heures a éclaté sur le coup de 14 heures à la suite de cet incident, a fait savoir Kathleen Van De Vijver.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous