Accueil Économie Finances

Paris réclame ses dividendes à BNP Paribas Fortis

Et ce, malgré l’appel de la BCE de ne pas verser de dividendes.

Temps de lecture: 2 min

Alors que les banques sont sollicitées pour soutenir l’économie, BNP Paribas prévoit de récupérer 1,9 milliard d’euros de dividendes auprès de sa filiale belge BNP Paribas Fortis, rapporte De Standaard mercredi. Le ministre des Finances Alexander De Croo réitère pourtant son appel à ne pas verser de dividendes, comme l’a demandé la Banque centrale européenne (BCE).

L’institution bancaire française BNP Paribas prévoit ainsi de rapatrier la quasi totalité des bénéfices engrangés par sa filiale belge, diminuant dès lors les moyens à disposition pour soutenir l’économie belge durant la crise provoquée par la pandémie de coronavirus. Ce montant est d’ailleurs plus conséquent que le 1,5 milliard d’euros de pertes encaissées par les banques belges dans le cadre des mesures prises par le ministre des Finances Alexander De Croo (Open VLD).

BNP Paribas entend pourtant poursuivre sa politique de dividendes et a donc besoin de l’argent de sa filiale belge. Si la banque française s’en tient à son plan, ce n’est pas seulement la Belgique qu’elle risque d’affaiblir mais aussi sa capacité à soutenir l’économie française.

Cette décision surprend, alors que la grande banque française a déjà été incitée à plusieurs reprises à ne pas verser de dividendes. Vendredi, la Banque centrale européenne a appelé les banques à s’en abstenir et plusieurs institutions bancaires ont rapidement fait savoir qu’elles respectaient cet appel.

De son côté, le ministre De Croo a également réitéré sa demande de ne pas verser de dividendes. « Je vois que plusieurs banques suivent l’appel de la BCE et n’ont donc pas eu besoin de moi pour prendre cette décision », a-t-il commenté.

À lire aussi Coronavirus: la solidarité européenne à l’épreuve des réalités politiques nationales

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

11 Commentaires

  • Posté par brenes norbert, mercredi 1 avril 2020, 14:01

    Le Soir a-t-il des informations concernant ING ? Celle-ci a l'habitude de "pomper" de généreux dividendes à sa filiale belge.

  • Posté par Christophe Samray, mercredi 1 avril 2020, 13:49

    Paris ou la solidarité européenne ! Prenons l'argent des épargnants belges pour soutenir l'économie française. Ca fait longtemps que j'ai retiré mon épargne de cette banque... et je ne m'en porte pas plus mal. L'éthique ne sera jamais dans le vocabulaire des banques, aucun changement n'est à espérer malheureusement.

  • Posté par Biot Philippe, mercredi 1 avril 2020, 12:45

    L'E.U. sollicite…..il ne s'agit pas d'une décision prise à l'unanimité. Donc, dès le départ c'était: " chacun décide ". Souvenons-nous aussi que lors de la crise bancaire , notre gouvernement d'alors, sans pouvoirs spéciaux, avait été très actif, avec l'argent de nos impôts. On ne peut pas assécher les banques ou les laisser crouler mais elles ne doivent pas se porter aux abonnés absents quand il y a le feu. Il n'y a pas de cadeaux à leur faire. Pour les autres secteurs de l'économie chacun agira aussi selon son bon vouloir. Nous? Nous sommes au dernier rang du balcon.

  • Posté par Bayens Remi, mercredi 1 avril 2020, 11:54

    L'attitude des Français est logique. Quand ils ont besoin de la communauté européenne ils ne s'en privent pas et veulent donner des leçons, quand il doivent respecter les décisions européennes qui les dérangent ils critiquent la communauté. Sont-ils réellement européens ?

  • Posté par Vigneron Gérard, mercredi 1 avril 2020, 10:04

    Leterme et Reynders en 2008 en vendant Fortis pr une croute de pain à BNP ont fait perdre des milliards à l' économie belge et aux actionnaires belges: Résultat le centre des décisions est en France et pendant ce temps on ferme les agences et rationalisation à tous vents en Belgique. Merci aux deux comiques de 2008.

Plus de commentaires

Aussi en Finances

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retrouvez l'information financière complète

L'information financière
références Voir les articles de références références Tous les jobs