Accueil Monde Proche-Orient

En Israël, les travailleurs palestiniens sans défense face au coronavirus

L’épidémie de Covid-19 est un problème majeur pour les travailleurs palestiniens en Israël. Rester chez soi ou travailler, leur choix se fait souvent aux dépens des mesures de protection contre le virus.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Sur les chantiers des quartiers « bobo » de Tel-Aviv, dans les hôtels d’Eilat ou dans les champs, les travailleurs palestiniens sont omniprésents en Israël. Main-d’œuvre bon marché et indispensable à l’économie nationale, on estime que près de 120.000 Palestiniens, avec ou sans permis, font régulièrement l’aller-retour entre les Territoires occupés et Israël pour travailler. Mais depuis l’arrivée du coronavirus dans la région, leur quotidien s’en trouve bouleversé.

Le temps de l’épidémie, les autorités israéliennes ont autorisé l’entrée sur leur territoire de 70.000 de ces travailleurs. A une condition : ne pas retourner en Cisjordanie pour éviter les risques de contagion.

Rester auprès de sa famille sans pouvoir subvenir à ses besoins ou travailler et risquer de tomber malade, c’est le dilemme auquel sont confrontés ces hommes (surtout) et femmes.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Luc Vanden Eynde, mercredi 1 avril 2020, 17:20

    L'"armée la plus morale du monde" va enfin pouvoir souffler un peu, elle va laisser Covid-19 continuer son sale boulot.

Aussi en Proche-Orient

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs