Accueil Opinions

Lucas Chancel au «Soir»: «Il va falloir utiliser des politiques taboues jusqu’ici»

Pour le chercheur en sciences sociales Lucas Chancel, la crise du coronavirus s’est nourrie des inégalités et les renforce. L’occasion d’une sérieuse correction.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 6 min

Il n’est pas trop tard, mais il est grand temps de commencer à tirer les leçons de la crise du coronavirus et de songer à ce qui viendra après. Le monde sera-t-il le même qu’hier ? Lucas Chancel, spécialiste en économie des inégalités, a sa petite idée…

Peut-on prévoir ce qui va se passer après la crise ?

Rien n’est écrit. Tout va dépendre des réponses qu’on va mettre sur la table. C’est le moment de se rappeler cette citation de Friedman : « C’est en temps de crise réelle ou perçue que les idées qui étaient jusqu’alors politiquement impossibles deviennent possibles, nécessaires et faisables ».

Le contexte n’est pas favorable…

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Opinions

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs