Accueil Société

De l’enfer à la résurrection, ils ont vaincu le coronavirus

Le coronavirus les a touchés au plus profond de leur chair. Mais ils l’ont vaincu. Après avoir traversé des moments douloureux.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 8 min

Le 18 mars, Laurence Demulies devait fêter ses 50 ans. Un cap symbolique, comme chaque décennie. Ce jour-là, pourtant, elle était clouée au lit. Son cadeau ? Le coronavirus. « On devait le fêter en avril. On avait même réservé une salle. On a tout annulé », narre-t-elle. D’autres avaient encore la tête au ski, sur les pistes enneigées du Val d’Aoste ou des Dolomites, ou au carnaval fêté abondamment. Comme un reste d’insouciance que le mois de mars est venu effacer.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Collet Didier, jeudi 2 avril 2020, 16:39

    Dans la vidéo du CHU Saint-Pierre, on dirait des tentes de guerre, dehors, sans chauffage, c'est vraiment froid comme accueil! "On donne des tickets, comme dans une boucherie!" dit le médecin urgentiste. En résumé: "vert, blanc" c'est bon, non-Covid, "rose, orange" on est Covid...

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs