Accueil Opinions Chroniques

Le bréviaire des partis politiques, une identité ancrée

Quand on est de droite, on aime les voitures. Et quand on est de gauche, on aime les intercommunales. C’est comme ça. C’est écrit dans le bréviaire de chaque parti.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 3 min

Le monde politique est sans surprise. Le nez dans son bréviaire, chaque parti livre un petit prêchi-prêcha connu et formaté. Chacun pense ceci de cela et chacun parle comme ça de ceci. Jamais de surprise. Formatés.

Parfois, on rêve. On rêve, par exemple, d’un parti de droite qui serait anti-nucléaire, pro-vélo, anti-bagnoles et opposé au redoublement. Le MR serait le bouclier intransigeant de la Sécurité sociale et le défenseur acharné du droit de grève sans conditions.

Ho ? Pourquoi pas ? La droite resterait la droite – favorable à moins d’Etat, à davantage de latitudes sur le plan économique. Mais elle haïrait les voitures de société et réclamerait la dépénalisation du cannabis. Ce serait une droite espadrille, au tricot 100 % lama. Une droite bobo, amicale et débonnaire, atrocement cool.

Charles Michel vous ferait la bise : « Yo, bro… »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Chroniques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs