Grogne dans les supermarchés:«Le secteur peut s’embraser très vite»

Dès ce jeudi, syndicats et directions vont poursuivre leurs échanges
Dès ce jeudi, syndicats et directions vont poursuivre leurs échanges - Le Soir / Pierre-Yves Thienpont

Trois magasins Delhaize de Bruxelles (Flagey, Westland, Veeweyde) et un de Jambes (Namur) ont gardé portes closes ce mercredi. Peur de contracter le Covid-19, tension en raison de clients sur les nerfs et fatigue causée par une cadence de travail restée très élevée... : les travailleurs de la grande distribution ont décidé de débrayer. Ils exigent de meilleures compensations pour leurs efforts de crise.

« Le secteur est une pétaudière »

Après l’échec des négociations avec la fédération du commerce Comeos, les syndicats négocient avec chaque distributeur des aménagements pour rendre le travail du personnel en magasin plus supportable dans le cadre de la crise sanitaire. Partout règne la tension à des degrés divers. « Nous l’avons dit à plusieurs reprises : le secteur est une pétaudière et il peut s’embraser très rapidement », lance Myriam Delmée, présidente du Secta en charge du commerce.

Discussions ce jeudi

Se dirige-t-on tout droit vers une grande distribution partiellement à l’arrêt à cause de grèves, en pleine crise du coronavirus ? Dès ce jeudi, syndicats et directions vont poursuivre leurs échanges chez le Lion et chez Carrefour, ainsi qu’entamer des négociations chez Lidl et Colruyt.

En effet, pour une grande partie de la population, la grande distribution alimentaire constitue le principal canal pour se nourrir. Singulièrement aujourd’hui, en pleine crise du coronavirus. Dans ce contexte, la fermeture de supermarchés est potentiellement explosive pour de très nombreux consommateurs. Les travailleurs et leurs représentants syndicaux en sont conscients. Ils disposent d’une véritable arme nucléaire de négociation…

Sur le même sujet
SyndicatsArme nucléaire
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous