Le Grand Canyon fermé au public

Le Grand Canyon fermé au public

Dans le cadre des mesures de protection contre la pandémie de coronavirus, le service américain des parcs nationaux a annoncé mercredi la fermeture immédiate du Grand Canyon, haut lieu touristique d’Arizona visité chaque année par des millions de touristes.

Les autorités du comté de Coconino sur lequel le Grand Canyon est situé, ainsi que les responsables de la réserve amérindienne navajo voisine, réclamaient la fermeture du parc depuis plusieurs jours, inquiets de voir les activités touristiques s’y poursuivre malgré les recommandations pour endiguer la propagation du coronavirus.

Elu démocrate d’Arizona, Raul Grijalva affirmait ainsi au journal Arizona Republic que des « centaines » de visiteurs continuaient à séjourner dans le parc du Grand Canyon, bien que les consignes officielles demandent d’éviter tout rassemblement de plus de dix personnes.

Mais le service des parcs nationaux n’a pas ordonné de fermeture générale des 419 sites dont il a la responsabilité à travers les Etats-Unis, préférant examiner la situation « au cas par cas » en fonction des consignes des autorités locales, explique-t-il sur son site internet.

« Dès que nous avons reçu la lettre du directeur de la Santé du comté de Coconino recommandant la fermeture du parc national du Grand Canyon, nous l’avons fermé » avec effet immédiat et jusqu’à nouvel ordre, déclare dans un communiqué le chef du département de l’Intérieur, David Bernhardt.

Plus de 80 cas de coronavirus ont été recensés dans le comté de Coconino, dont au moins un à l’intérieur du parc du Grand Canyon.

De nombreux parcs nationaux, comme Yellowstone (Wyoming) ou Joshua Tree et Yosemite (Californie), sont également fermés en raison de la pandémie.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous